Extensions de noms de domaine, faut-il passer à la caisse ?

🕒 Temps de lecture4 minutes

Quel nom de domaine choisir ?

Voilà une question importante pour toute la stratégie de l’entreprise, de sa présence sur le web à un travail de notoriété cohérent. Même si l’on préfère dans bien des cas opter pour le nom commercial de l’entreprise, d’un produit, il y a d’autres aspects à prendre en compte.
A minima, il y a les guides de l’Afnic à consulter avant de choisir et les différents outils proposés afin de mieux connaître les extensions pour la France et les noms de domaine libres.

Taille idéale pour un nom de domaine

La longueur du nom de domaine est évidemment un moyen sûr de faciliter l’accès à votre site. Techniquement, il est possible de choisir un nom de domaine entre 2 et 63 caractères… Évidemment, se souvenir d’un nom de domaine en 2, 3 ou 4 lettres est toujours plus facile qu’en 20 caractères avec ou sans tirets, avec ou sans accents.

On abandonnera la possibilité d’obtenir un nom de domaine en 4 caractères car depuis fin 2013, il n’y en aurait plus de libre. Par contre, il reste toujours les noms de domaine en 5 caractères, pour l’instant… Sans oublier les sectoriels en .fr… Faites vos achats !

A partir du 16/02/2015, grande promo sur les .fr en 1 et 2 caractères, dès 19.199€HT

Les 25 ans du .fr

Nom de domaine avec accents ?

En effet, même si l’arrivée en 2012 (de mémoire) des accents dans les noms de domaine n’a pas bouleversé le marché, c’est une nouvelle possibilité dans tous les cas. C’est aussi une nouvelle possibilité de cyber-squatting… Alors faut-il acheter toutes les variantes de son nom de domaine ? Pas forcément car depuis 2011 et la mise à jour Mayday de Google, l’association de mots clefs avec le nom de domaine se fait très facilement. Les acronymes et autres astuces au niveau du nom sont donc bienvenus. De plus, les domaines en exact match sont du coup devenus suspects dès 2012. L’EMD (exact match domain) est vu comme un facteur potentiel de spam… A vous de prouver que vous êtes pertinents sur :

  • ☹ voiture-pas-chère.com
  • ☹ défiscalisation-immobilière.com
  • ☹ Et autres variantes pour des marchés très concurrentiels…

Le message officiel de Google est qu’il n’y a pas d’avantage en terme de référencement naturel à avoir des mots clefs dans le nom de domaine. Dans les faits, il y a quand même quelques aspects qui divergent…

Quelle extension de nom de domaine choisir ?

Voilà un nouveau marché qui fait toujours plaisir aux revendeurs et aux spéculateurs. Avec les extensions par domaine d’activité, géolocalisation même si on se souvient du flop du .eu ou autre biz. C’est aujourd’hui plus de 800 extensions validées par l’Icann.

Certaines extensions géolocalisées ont généré plus d’intérêt que d’autres. OVH nous livre d’ailleurs le Top 12 :

  1. .
  2.  

Le seul intérêt de choisir de telles extensions ou Tld relève d’un travail de communication. Et il est vrai que cela va avoir un impact non-négligeable.
Par contre, les équipes de Google ont tenu à rassurer les référenceurs webmasters sur ce point : aucun privilège ne sera accordé sur la base d’une extension plus pertinente. Ou du moins pour l’instant. En effet, quelle jolie garantie est ainsi offerte à Google avec le choix d’une extension géolocalisée. Pourquoi ne pas privilégier les sites en .paris, .berlin, .bzh, .re… sur un référencement local ?
De plus, quand on constate les différences de prix, cela pourrait être aussi la preuve d’un engagement fort de l’entreprise :

Extensions de domaines et prix des Tld

Nom de domaine et extensions pour le référencement naturel

Il semble que nous profitions d’une certaine accalmie de ce côté. Beaucoup de référenceurs misent encore sur des domaines en exact match et d’ailleurs cela parait cohérent si c’est pour y mettre un site de qualité. Finie l’époque des sites spammy, pour objectifs publicitaires ou simples liens…

Nul besoin non-plus d’avoir toutes les extensions proposées par l’Icann. Il est vrai qu’un extension en .video si c’est le cœur de votre activité, c’est plutôt sympa pour la communication. Focalisez-vous sur les classiques .fr, .com et n’oubliez pas le potentiel de développement à l’étranger, seul investissement véritablement utile.

Il reste toujours le second marché si jamais vous réussissez à obtenir des domaines qui intéresseraient des grandes marques… Une spéculation qui nécessite aujourd’hui de mobiliser quelques fonds…

 

Votre avis nous intéresse !

☕    Articles pouvant également vous intéresser    ☕

  • 10000
    Bing fait la chasse aux techniques de bourrins Bing s'attaque aux légendes du référencement naturel. Des légendes pas forcément, disons qu'il s'agit plutôt de techniques d'optimisation qui ont fait leur temps. Nous n'allons pas revenir sur les grands précurseurs qui ont fait le métier de référenceur, même si on aurait…
  • 10000
    Votre site Internet est votre vitrine Internet Communication vous propose différentes solutions pour être visible sur le web, et cela dès la création de votre site Internet. Votre site est avant tout votre carte de visite mais aussi votre outil de travail. Il doit correspondre à votre stratégie de visibilité…
Réaliser un doagnostic référencement naturel
Quelques questions ? Contacter Internet Communication

Add a comment