Google Phantom, on ne rêve plus !

🕒 Temps de lecture3 minutes

Google Phantom, le filtre tenu secret

Voilà un cas intéressant d’une mise à jour de Google qui fonctionnerait dans l’ombre pour corriger tout ce qui ne marche pas du côté du référencement naturel et de l’index Google. Ce filtre serait intervenu en complément de grosses mises à jour attendues comme Panda notamment en 2012 et plus récemment en avril 2015.

Mais qu’est-ce que Phantom ?

Phantom est enfin reconnu

Google Phantom, le contre-test de vos pages

Selon Google et surtout les spécialistes américains, Phantom fonctionnerait comme une validation post algorithmique. En effet, dans le cas de Panda ou Penguin, Phantom serait intervenu dans un second temps pour valider ou invalider les contenus qui auraient été jugés comme positifs. On pourrait donc imaginer que Phantom s’intéresse beaucoup plus aux mises à jours algorithmiques qu’à votre site. Phantom est l’outil de contrôle des robots de Google. Il surveille leur travail et le réévalue si nécessaire. C’est un peu le chef d’équipe des mises à jour de Google.

Google reconnait la Mise à jour Phantom 3 ans après

Search Engine Land apporte ainsi la confirmation de l’existence de Phantom. On ne sait pour quelle raison Google a tenu secret cette mise à jour ou Quality update pour être plus précis. Car ce serait bien la spécificité de Phantom de venir corriger le classement qualitatif de l’algorithme.
Phantom est certainement le filet de Google, raison pour laquelle il ne pouvait valider son existence plus tôt. On se souvient des dégâts de Panda et Penguin sur la première version notamment. Admettre que Panda ou Penguin n’étaient pas sûrs en termes de résultats aurait alors encouragé la contestation de l’époque. On trouverait ainsi la première trace de l’existence de cette mise à jour mystérieuse en mai 2013…

Indicateurs de Google Phantom

Evidemment si Google admet du bout des lèvres son existence, il n’est pas encore prêt à nous lister les indicateurs pris en compte pour le référencement naturel. On trouvera alors chez hmtweb.com quelques éléments d’explication possibles.
Ainsi, Phantom ne s’intéresserait qu’à la qualité du contenu. Encore une fois, les liens ne sont pas pris en compte, on sait à quel point Google est fragile sur ce sujet.
Pour la qualité du contenu, les points faibles seraient :

  1. Qualité des textes et des réponses apportées
  2. Des pages présentant beaucoup de vidéos et peu de textes
  3. Des contenus syndiqués
  4. Mauvaise expérience utilisateur et notamment landing page SEO de mauvaise qualité

Pour l’heure, Phantom a surtout impacté le web américain mais il est sage de surveiller son indexation et son positionnement dans les Serps aux dates connues de mise à jour. Des explications pourraient y être trouvées…

Votre avis nous intéresse !

☕    Articles pouvant également vous intéresser    ☕

  • 94
    Google +, le réseau social qui devrait survivre Voilà quelques semaines que Google+ est petit à petit vidé de ses fonctionnalités. Les Hangouts, les images, la création de compte. On peut y voir la pérennisation de la plateforme, elle est aujourd'hui considérée comme un outil Google comme les autres. Là…
    Tags: de, google, à, naturel, référencement
  • 93
    Il faut être un ami de Google avant tout Voilà une anecdote croustillante que nous révèle Seroundtable.com. Il serait possible de sortir d'une pénalité Google en quelques jours quand d'autres attendent plusieurs mois. Pour cela, une seule solution, inviter Google au capital de votre entreprise. Pour certains, il pourrait être…
    Tags: de, google, naturel, référencement
Quelques questions ? Contacter Internet Communication

Add a comment