Le Kremlin réinvente le webmarketing

🕒 Temps de lecture4 minutes

Stratégie webmarketing et troll : rien de nouveau à l’Est ?

Marketer à la russeA en croire les journalistes de Libération, le Kremlin aurait inventé l’usine à Trolls… Bon, il est vrai que le détail des conditions de travail et la rigueur demandées ne font pas forcément penser aux start-ups de la côte ouest ou agences social médias parisiennes ! Mais pourtant il y a des ressemblances qu’il nous faut revendiquer et ne pas laisser croire que le trolling apolitique ou marketing est une exclusivité russe.

Qu’est-ce qu’une usine à Trolls ?

Pour commencer, il est bon de rappeler ce que sont les trolls :

En argot Internet, un troll caractérise ce qui vise à générer des polémiques. Il peut s’agir d’un message (par exemple sur un forum), d’un débat conflictuel dans son ensemble ou de la personne qui en est à l’origine. Ainsi, « troller », c’est créer artificiellement une controverse qui focalise l’attention aux dépens des échanges et de l’équilibre habituel de la communauté. Source : Wikipédia

On se souviendra pour l’occasion du débat qui avait animé sociologues et spécialistes du web au printemps dernier avec son apothéose sur le site de France Culture.

Interdit de troller ?
Bon, vous l’avez compris, les Trolls sont des gens pénibles qui agressent généralement la communauté, interfèrent sur les débats pour présenter une vérité qui n’a souvent pas grand chose à voir avec les échanges. Les trolls politiques sont fréquents mais aussi antispécistes et autres… Un seul remède :

Don’t feed the troll !

Quelle est la stratégie des Trolls ?

Leur objectif est d’occuper l’espace et de manipuler l’information en prenant en compte les algorithmes de Google et des plate-formes sociales, ça ne serait pas du web marketing ? Ainsi, les Trolls du Kremlin racontent leur journée dans des termes très proches de notre vocabulaire de marketeur :

Utilisation impérative de certains mots-clés dans le titre du post

Utilisation impérative d’images ou de vidéos trouvées sur YouTube sur le thème du post

Le post ne doit pas contenir moins de 700 signes pour l’équipe de jour, pas moins de 1 000 pour l’équipe de nuit

J’ai l’impression de m’entendre parler avec nos clients, en listant les dernières recommandations. Terrifiant !?

Les Trolls ne sortent jamais seuls ! Attention aux Kremlin’s 😉

Voilà une autre confirmation qu’il nous semble avoir croisé aux hasard de campagnes menées pas des grandes agences parisiennes. Voyons ce que disent les Russes sur ce point :

Les trolls agissent par équipes de trois. Le premier, qui joue le rôle du «méchant», lance la discussion en faisant semblant de défendre une position un peu critique, pour plus de crédibilité.

Les deux autres lui rétorquent, en postant des photomontages ou des caricatures d’un goût plus que douteux, souvent xénophobes ou homophobes, et des liens vers des sites pro-Kremlin…

Traduit en termes de marketeurs et donc plus convenables, cela donnerait :

  1. Création de faux profils Facebook ou Twitter.
  2. Création de campagnes de likes ou de commentaires négatifs (On se souvient de l’arrivée de Free mobile).
  3. Création de conversations totalement manipulées entre faux profils.
  4. Générer le buzz avec les faux profils afin de créer un effet d’entraînement

Triste monde que celui de la com’

Le témoin de l’usine à trolls dont Libération rapporte les propos parle d’un :

… sentiment d’exécuter des tâches absurdes dans un univers kafkaïen

Cela résume assez bien les différentes stratégies qui consistent à s’adresser avant tout à un algorithme pour lui donner ce qui l’intéresse. Nous avons connu dans le référencement naturel de telles pratiques par le passé même si il reste quelques reliquats. Par contre, dans le monde des médias sociaux, il semblerait que nous soyons à l’apogée des automatisations, où les robots parlent aux robots.
Même avec un petit nettoyage chez Facebook, Instagram…, un lifting chez Twitter, il semblerait qu’il n’ait jamais été aussi facile de rendre une marque, une entreprise importante sans aucune connexion avec la réalité.

Médias sociaux 100% virtuels

Les médias sociaux comme garantie des qualités d’une entreprise, comme indicateur de performance pour le SEO, voilà un monde qui se satisfait beaucoup des apparences… Moins dangereuses que l’animation d’une vraie communauté, avec des vrais commentaires !
J’ai comme l’impression qu’il existe beaucoup plus d’usines à Trolls qu’on ne l’imagine…

Votre avis nous intéresse !

☕    Articles pouvant également vous intéresser    ☕

  • 10000
    Perte du reach Cela fait plusieurs mois que nous constatons avec déception la perte de visibilité de nos contenus partagés sur Facebook auprès de nos Fans. Nous sommes tout de même passés d'un reach 80% à 20% en moyenne. Ce qui veut dire que seuls 20% de vos Fans voient…
  • 10000
    C'était la faute de son Edgerank serait plus juste En effet, Facebook a annoncé en 2011 la fin du Edgerank, ou du moins a stoppé l'utilisation du concept et du mot pour désigner son algorithme de pertinence des flux d'actualités soit le : News Feed ranking algorithm. Le perfectionnement de…
Réaliser un doagnostic référencement naturel
Quelques questions ? Contacter Internet Communication

Add a comment