Le netlinking est mort ?

🕒 Temps de lecture4 minutes

Search engine watch annonce : Is Link-buildind dead ?

Voilà encore une nouvelle tempête dans le microcosme des référenceurs. D’où sont partis ces si vifs échanges entre professionnels, d’un simple commentaire de John Mueller. Il n’y a décidément rien à lui reprocher, il est tout aussi capable que son prédécesseur Matt Cutts de mobiliser l’attention.

Comme à son habitude, John Mueller a simplement répondu à une question concernant les bonnes ou mauvaises stratégies d’optimisation de liens :

“only focusing on links is probably going to cause more problems for your website than it actually helps.”

Et de fait, ne s’intéresser qu’aux liens pourrait nous causer plus d’ennuis que cela pourrait nous rapporter.

Quand Google demande de ne pas tout miser sur les liens

Les réponses de la communauté américaine des référenceurs auraient tendance à enterrer le netlinking un peu vite. On constate une certaine habitude à vouloir trouver des solutions simples : Blanc ou Noir. Point de vue qui peut simplifier le travail du référenceur au quotidien mais ce qui fait l’intérêt du SEO, c’est bien notre impossibilité à définir des règles applicables à tous les cas de figure.

Recette pour une bonne campagne de liens

Search engine journal titrait 6 jours après le buzz du Hangouts :

The Age Old Question: What’s the Future of Link Building?

En effet, voilà un autre marronnier du référencement naturel. Et on dirait que c’est un peu une habitude, Google teste la communauté SEO avec des effets d’annonce et continue son travail d’amélioration de son algorithme en appliquant ou non ce qui a été annoncé.

Search engine journal, l'actualité du référencement naturel

On dira encore une fois, plus de peur que de mal car si Google nous demande de travailler plus à optimiser la qualité de nos contenus, pour une optimisation sémantique avant tout. Cette optimisation des contenus doit aussi servir à mieux renseigner les Internautes, vos lecteurs et à générer des liens naturels. Il ne s’agit pas de supprimer tous les liens mais d’obtenir des liens de qualité.

6 règles pour définir une stratégie de référencement naturel

Search engine journal nous donne au passage 6 recettes incontournables pour avoir des liens de qualité et travailler son optimisation de manière Google friendly pour l’avenir :

  1. Les liens seront toujours au cœur de l’algorithme de Google et constituent une part importante de l’évaluation de la qualité d’un site. Le Page Rank et l’algorithme ont été créés sur la base des liens.
  2. L’algorithme va devenir de plus en plus sensible aux formes nonnaturelles pour acquérir des liens. Penguin est toujours à la manoeuvre et les liens spammy vont générer de plus en plus de sanctions.
  3. L’algorithme de Google devrait prendre en compte d’autres indicateurs afin de se focaliser sur une approche nouvelle de l’évaluation d’un site : qualité du contenu, longueur des articles, https…
  4. L’algorithme de Google aurait une préférence pour la co-citation, la co-occurence et la notoriété d’une marque. En effet, rien n’est plus fiable que ce que disent déjà les Internautes d’une entreprise…
  5. Les méthodes de recherche ont beaucoup changé. Si Google a fait évoluer son moteur de recherche, les Internautes ont aussi beaucoup changé dans leur façon de rechercher du contenu : requêtes plus longues, prise en compte du langage naturel (questions) et un usage de plus en plus important du mobile.
  6. L’importance des médias sociaux est de plus en plus incontournable. En 2011 aux Etats-Unis, on constatait pour la première fois, que les Internautes passaient plus de temps sur les médias sociaux que sur les moteurs de recherche. 4 ans après, le constat s’est généralisé. L’usage des médias sociaux est un moyen d’accéder à Internet totalement intégré dans les pratiques, nul besoin de moteur quand la recommandation et le partage permettent de découvrir l’essentiel.

Des liens pour être visible sur InternetLe référencement naturel n’est plus ce qu’il était mais reste incontournable

Il nous faut oublier toutes les techniques d’automatisation ou du moins s’habituer à moins les utiliser pour garantir la qualité du positionnement d’un site dans les Serps.
Ce matin, la presse se réjouissait des progrès de Bing et Google pour éradiquer les contenus pour adultes de leur index… Voilà ce vers quoi tendent tous les moteurs de recherche et leurs utilisateurs : des contenus de qualité, de confiance avec une recherche de plus en plus rapide. A nous de savoir ce que recherchent nos lecteurs, nos clients afin de déterminer les contenus que l’on souhaite leur proposer et mettre en avant.

Nous avons échappé pour un temps aux Google glass, préparons nous tout de même aux assistants personnels qui vont définitivement mettre un terme à la recherche universelle.

 

 

Votre avis nous intéresse !

☕    Articles pouvant également vous intéresser    ☕

  • 10000
    Pourquoi surveiller ses backlinks ou liens entrants Dans une perspective Google friendly, il parait important de savoir qui parle de votre site, qui fait un lien vers votre site. Il s'agit peut-être d'un client, d'un prospect, d'un influenceur, enfin une personne qui attend peut-être une réponse de votre part. Sans…
  • 10000
    Comment sortir d'une pénalité ? Avec de bons liens... Après tous les articles ventant les mérites du déréférencement, il y aurait comme un retour aux sources proposé par John Mueller. Le déréférencement, outre le fait que c'est un progrès éthique dans nos métiers. Et oui, nous avons tous abuser des…
Réaliser un doagnostic référencement naturel
Quelques questions ? Contacter Internet Communication

Add a comment