Vous connaissez Google Pirate ? Et sa mise à jour…

🕒 Temps de lecture3 minutes

Vous connaissez forcément Google Penguin, Panda, Colibri, Pigeon

Quand on s’intéresse de près ou de loin à Google et au référencement naturel, on croise forcément la bétaillère de Google avec ses différentes mises à jour. Mais il faut savoir, qu’au delà de l’animalerie Google, il existe un monde de pirates !

Google s'impose contre le piratage d'HollywoodQuand Google veut se racheter auprès des majors

Voilà une expérience qui nous en rappelle d’autres. Nous sommes en 2012, Searchengineland titre :

Hollywood hates Google !

La mise à jour pirate de son surnom était alors appelée Emmanuel. Non comme le célèbre film pour adultes, ce qui en dirait long de la mise à jour de l’algorithme mais du nom du doux envoyé d’Hollywood, agent de stars à ses heures qui défend évidemment ses poulains : Ari Emmanuel

Donc Ari Emmanuel intime l’ordre à Google ne nettoyer son moteur de recherche des sites voleurs comme il est capable de le faire pour les sites pédophiles. On le sait, aux Etats-Unis comme partout dans le monde, dès que vous sortez la carte de la pédophilie ou du terrorisme, toute raison s’arrête. Et voici la naissance du filtre Pirate !

Google Pirate s’adresse à qui ?

La mise à jour de Google s’appuyait sur le respect du droit d’auteur ou DMCA (Digital Millennium Copyright Act) pour sa version propre au numérique.

Le Digital Millennium Copyright Act (DMCA) est une loi américaine adoptée en 1998. Le but de ce texte est de fournir un moyen de lutte contre les violations du droit d’auteur. Il vise à établir une législation de la propriété intellectuelle adaptée à l’ère numérique. Source : Wikipédia

Le droit d’auteur en terme d’algorithme, cela veut dire un contrôle des sites Internet qui seraient référencés ou optimisés sur des mots clefs relevant du droit d’auteur. Google s’intéresse donc de très près aux requêtes des Internautes… On pourrait dire que l’injonction d’Hollywood lui a permis d’améliorer son algorithme sur le terrain de lutte contre le spam et de ce que sera Colibri par la suite.

Déploiement de Google pirate

Un lancement en 2012 pour faire plaisir à l’industrie du cinéma et une mise à jour en octobre 2014.

Google pirate vise les sites de téléchargement illégalSearchengineland nous montre ici une chute de 68% pour les mots clefs de torrenz.eu

Google Pirate fonctionne aussi grâce aux demandes privées

Ainsi, sur le principe d’un formulaire DMCA, les ayants droits peuvent réclamer que des sites soient désindexés des Serp’s de Google. 7,8 millions de demandes pour suppression de liens en une semaine. Il semblerait que Google ait trouvé un moyen de faire plaisir à Hollywood !

Votre avis nous intéresse !
Réaliser un doagnostic référencement naturel
Quelques questions ? Contacter Internet Communication

Add a comment