Comment les Internautes utilisent Google ? Modèle en F ?<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Etudes d’eye-trackink ou zones chaudes

Ce qui est passionnant avec Internet, c’est qu’il existe toujours un outil pour comprendre comment les Internautes utilisent le web, votre site, ce qu’ils voient ou pas.
Ces données sont essentielles pour bâtir un site qui corresponde à vos objectifs :

  1. Où placer les bannières ?
  2. Comment organiser une fiche produit ?
  3. Comment diminuer le taux de rebond ?

Comment Google organise l’ergonomie de ses pages ?

Si il y a une source d’inspiration à prendre en compte, c’est certainement Google. En effet, pour lui l’enjeu est crucial… Pour nous aussi, mais selon une autre échelle… Que trouve-t-on sur une page de résultats de Google ?

  1. Un menu haut horizontal
  2. Des espaces premium : 3 publicités Adwords au dessus des résultats naturels
  3. Les résultats produits de Google shopping
  4. Les annonces colonne de droite (de 8 à 11)
  5. Des résultats web, images, vidéos, actualités voire issus des médias sociaux

 
Comment Google présente les résultatsOn comprend évidemment que les zones à privilégier seraient les zones où Google proposent ses annonces publicitaires ou shopping.

Modèle du triangle d’or, modèle en F et zones de clics

Jusqu’à présent, on rabâchait un vieux modèle qui correspondait à la zone la plus vue et la plus cliquée par les Internautes.
Comprendre l'ergonomie web
Une fois que l’on avait intégré de vieux modèle en F, fait attention à la ligne de flottaison, on avait à première vue compris tout ce qui était important pour l’analyse des comportements des Internautes.

Que voient les Internautes sur nos pages Internet ?

Ergonomie et impact des zones de clicsVoilà le nouveau modèle de navigation des Internautes, le modèle en F est bien fini. Alors, que faut-il retenir de cette navigation et quel est son impact ?
On savait que les Internautes ne lisent plus de manière linéaire sur Internet. Ainsi, quand ils arrivent sur une page, ils scannent afin de trouver des mots clefs en relation avec leur requête, du moins pour le scan des pages de recherche. Ce qui fait que jusqu’à présent les mots clefs présents dans la page avaient toujours plus d’impact sur la décision de lire où rester sur le site que les images. N’oublions pas qu’un Internaute mettra en moyenne 5 secondes au maximum pour prendre sa décision !
Ce qui est potentiellement différent pour les Internautes venant des médias sociaux ou de sites référents.

Rien n’a changé depuis le modèle en F

Dans l’ancien modèle en F, on notait une concentration haute dans la page et un intérêt pour les titres de ces résultats hauts. Ensuite, l’Internaute se risquait parfois sur la découverte de recommandations publicitaires colonne de droite. Ça, c’est le point qui semble vraiment avoir changé. A confronter tout de même aux rapports Adwords sur l’emplacement des annonces.
Avec cette étude, qui met un fort accent sur les résultats géolocalisés, on notera tout d’abord que les Internautes continuent à chercher du texte et à lire ou explorer les titres. Les résultats de maps ou du comparateur représentent assez peu d’intérêt pour les Internautes.
Les balises title et les méta-descriptions conservent donc leur double intérêt : optimisation pour le référencement naturel et optimisation marketing pur. L’étude va plus loin en insistant sur les mots d’appels pour les titres : comparaison, exergue promotionnel….
Impact de l'ergonomie sur les clics
Je veux bien croire que le vieux modèle en F datant de 2005, il était largement temps de confirmer ou non ces analyses. Comme vous pouvez le constater, même si le F semble avoir perdu sa petite barre, elle est encore là ! On gardera également quelque réserve sur la qualité de l’étude du fait de son faible panel. Mais il y a des résultats intéressants qu’il faut prendre le temps de vérifier.
Ce qui semble être une vraie transformation, c’est plutôt la cure de régime du triangle d’or qui était un triangle presque isocèle et qui est devenu un vulgaire triangle. Angle droit sur petit et très grand côté, rétrécissant ainsi fortement la zone vue et cliquée. Notre triangle ressemble de plus en plus à une queue de comète, ce qui correspond assez aux miettes que Google nous laisse sur les résultats naturels…
Là où on avait 4 titres lus, on parlera ici de peut-être 2 titres lus.
Plus que jamais, il est indispensable d’être premier sur Google pour considérer que la qualité du référencement naturel pourra produire du trafic et donc un bon CTR.

SEO et single page : l'exemple réussi<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Mise à jour du 25/09/2014
Face aux multiples commentaires, nous souhaitons préciser les choses.
Le but de cet article n’était pas de dire que ce single page est aussi optimisable que n’importe quel site conçu pour le SEO mais d’apporter au débat sur une possible cohabitation entre graphisme et référencement naturel. Vous remarquerez d’ailleurs que nous n’avons pas proposé une analyse techniques des indicateurs SEO. Car hormis les avantages pointés dans l’article, le single page reste un single page avec ses défauts pour le référencement naturel. Sur ce, bonne lecture à vous !
L’équipe d’Internet Communication

Le coup de cœur graphisme d’Internet Communication

Petit coup de cœur pour un site Internet que j’ai trouvé particulièrement réussi. Il s’agit du site de la célèbre marque  de voiture, Smart. Pour présenter les résultats d’une étude qu’ils ont mené sur un ensemble de capitales et grandes villes en Europe, ils ont créé un site qui colle bien à l’image de la marque. La question à laquelle l’équipe de Smart a tenté de répondre est :

Quels sont les facteurs de la joie de vivre en ville ?

Le one page design, tendance qui s’affirme

L’occasion rêvée de présenter les résultats dans un format particulier: le one page design, mais pas seulement. En effet à partir du menu en haut à gauche, l’internaute peut aussi naviguer sur le site page après page pour une navigation traditionnelle. Le site est une mine d’informations, plusieurs articles, graphiques, et animations pour chaque ville et un flat design rendent la visite très agréable et confortable. Les pages sont magnifiques, alliant un graphisme et des animations parfaitement mesurées.
Site Internet coup de coeur

One single page et référencement naturel

Il semblerait que chez Smart, ce point n’ait pas été négligé. On sait que le nombre de pages, d’urls est une question délicate pour le SEO. Et on obtient plus ou moins une page par ville plus des pages complémentaires sur les autres indicateurs de l’étude. Soit plus de 50 pages pour la version en français. Le travail est fait.

Le dynamisme du one single page

Smart présente sa démarche sur du one page design, pour aboutir aux résultats de son étude sur une navigation traditionnelle très dynamique par simple scroll. Des pages qui s’ouvrent très vite, des graphiques qui bougent sans cesse dès que l’internaute passe la souris. Du mouvement de la couleur, une fluidité dans les pages font penser à une ballade en voiture, tiens, la smart. Légèreté, rapidité, fluidité. Bravo !
Le nouveau site de Smart
A découvrir ici : http://www.smart-city-survey.com/fr/
 
 

Notre sélection graphisme et affordance pour la refonte d'un site<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>
Single Page

http://www.what-the-fox.com/

Tendances du design web et révolution des arborescences

Si vous en avez assez de la navigation traditionnelle,du menu linéaire avec des multiples filtres, catégories pour accéder au contenu, nous vous invitons à redécouvrir les modèles One page ou Single page. Le concept est simple, tout se trouve sur la page d’accueil. Il va falloir être synthétique…
La navigation haute ou latérale vous permet d’accéder directement au contenu dans la page, sans ouvrir de nouvelle page. Ce qui génère une certaine volupté dans la navigation. Un plaisir retrouvé, on se laisse guider avec l’espoir d’aller de surprise en surprise. C’est ce qui est la force du Single Page, c’est que chaque navigation peut être innovante même si le site a été conçu à partir d’une même template ou thème. Outre la navigation dans la page, le défilement du site permet de proposer des visuels spécifiques à votre domaine d’activité, votre environnement, vos références culturelles… Un modèle texte sur images !

Si vous en avez assez du Up / Down

Le Single Page est un concept de site, de navigation dans le site qui offre une profondeur inépuisable. Et parfois un peu de temps d’attente : téléchargement de la page et affichage de la page. On se rapproche des éventuelles sanctions de Google
Alors, il est temps d’opter pour une navigation horizontale. Plus qu’un design web, il s’agit d’un mouvement sociétal, philosophique, une expression de l’ère du temps… Fini le modèle pyramidal et des élites !
Dans cette vision, ce voyage proposé horizontalement, il va falloir éduquer vos clients, les Internautes. En effet, cette navigation reste surprenante et beaucoup de sites préfèrent conserver le petit message à l’attention des visiteurs :

Utilisez les flèches…

Vanmoof avec navigation horizontale mais expliquée
Mais il y a les puristes, courageux, qui veulent faire vivre une expérience à leurs lecteurs !

Déplacez-vous avec les flèches !

Libertine propose une navigation horizontale avec flèches

Déplacez-vous en faisant rouler votre souris ! Scroll, Scroll !!!

Kipling, un site horizontal et Single page
Un scénario de navigation cela peut être aussi une expérience nouvelle. Évidemment, il y a toujours une prise de risque à faire différemment des autres. Mais cette prise de risque peut-être aussi source de satisfaction voire de plaisir.

Affordance quand tu nous obliges

Ergonomie web et affordanceNous n’essaierons pas de vous persuader de l’importance de l’affordance. L’affordance c’est souvent une grande négligence au non d’une ergonomie stérile. Mais les utilisateurs sont exigeants… Si, ils sont prêts à vivre une nouvelle expérience, il faudra tout de même les ménager. Songez à la pertinence de Windows qui nous a imposé un bouton démarrer pour éteindre son ordinateur durant presque 20 ans. Et panique à bord, Windows 8 abandonne la marque de fabrique : Un crime contre l’affordance mais un conditionnement réussi si on pense aux critiques des utilisateurs et aux rumeurs du retour du bouton démarrer.
 

Single page a tuer mon référencement

C’est toujours sympa de refaire son site ou c’est le pire moment, qui revient si souvent… Choisir le bon thème, la bonne expérience graphique c’est aussi prendre des risques avec l’autre partie de nos utilisateurs : les robots…
En effet, que penser des sites Single Page pour le référencement naturel. Comment miser sur un site avec une page unique quand Google nous demande toujours plus de contenus (textes, images, vidéos, commentaires, avis, géolocalisation…). Par expérience, le Single Page n’est pas forcément un problème de référenceur. On privilégiera malgré tout, la navigation Single Page avec ouverture de page complémentaires pour découvrir le produit, le contenu dans le détail et s’assurer un référencement Google friendly

Expérience utilisateur et expérience ludique

diesel-graphismeLe site de Diesel reste un modèle du genre. Alors, il n’y a qu’une chose à faire, redécouvrir le site.
Mais Diesel semble pourtant avoir abandonné l’audace. Tant pis pour nous…
Et heureusement, il y a des sites où on ose, on se moque des mises en garde de Google et les autres…
 
 

Une expérience intuitivehttp://everylastdrop.co.uk/

Expérience IRLhttp://www.evanshalshaw.com/more/effects-of-drug-driving/

Envie de changement et tout de suite ? Contactez-nous ! :Contacter Internet Communication

Ergonomie et graphisme pour le e-commerce<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Achat bandit manchotTransformation, tunnel de conversion et expérience client

Pérenniser un projet e-commerce ou site vitrine implique d’adopter des stratégies qui ne laissent plus aucune place au hasard. Dans le développement d’un projet, projet devenu mature, la question de savoir comment continuer à progresser finit toujours par arriver. La fameuse progression à deux chiffres, rencontrée de la phase de création à aujourd’hui, s’essouffle…

Une parfaite connaissance du marché et des clients

On connait les produits, les meilleurs fournisseurs, les clients…
L’historique des ventes permet d’anticiper les campagnes, faire face à la saisonnalité des ventes
La logistique est réglée, on est enfin client premium à La Poste ou chez DHL…
Les concurrents sont identifiés, une veille concurrentielle a été mise en place.

Mais qu’est-ce qui peut encore bloquer le développement des ventes ?

Analyser les pratiques de nos clients pour en dégager des tendances

Internet, même si ce n’est qu’un canal de vente avec ses spécificités, il faut avouer que ses particularismes sont particulièrement instables. Les internautes sont frivoles, changent beaucoup d’avis et font les tendances !
Ces mêmes internautes utilisent votre site Internet, font des choix en termes de navigation et d’ergonomie. Et si nous nous intéressions à leurs usages d’Internet, de votre site web, de leurs préférences, leur façon de cliquer ou de partir…

Quelle couleur choisir pour un bouton d’achat, de validation de panier

Alors c’est l’occasion de se pencher sur les petits riens du site Internet, ces petits riens qui peuvent facilement changer la donne.

Quelle couleur choisir pour les boutons ?

Évidemment, ces résultats pourraient nous interroger. Comment une couleur signifiant l’interdit, le stop voir le sang transforme beaucoup plus que le vert, couleur de l’action, de l’autorisation… L’achat en ligne ne serait que le fruit de l’excitation. L’achat bandit manchot serait l’avenir !

Quelle est la forme du bouton à privilégier pour un site e-commerce ?

Quelle forme choisir pour un bouton e-commerce ?Il semblerait qu’un simple bouton, juste arrondi face la différence. Il faut proposer un travail graphique soigné sans trop.

Quel texte choisir pour un bouton de panier e-commerce ?

Quel etxte choisir pour le bouton du panier ?Encore une fois, le message le plus simple, le plus clair semble générer les meilleurs résultats.

Quelle taille de police choisir pour un bouton d’action ?

Quelle taille idéale pour un bouton d'action ?Pour faire plaisir aux surfers d’argent et surtout respecter les règles d’accessibilité de nos contenus, nous pourrions être tentés d’augmenter fortement la police des textes sur notre site et sur les boutons d’action. Ce qui pourrait également faciliter la vie des mobinautes, avec ou sans lunettes mais avec gros doigts… Notre tentative serait immédiatement freinée par les contraintes du responsive. Donc attention à toutes ces modifications intempestives…
Par contre, un bouton avec un texte le plus grand attire beaucoup plus l’Internaute et l’invite plus facilement à cliquer !

Quelles icônes choisir pour une boutique en ligne ?

Quelle icône choisir pour une boutique en ligne ?Quelle icône symbolise le plus l’acte d’achat ? Comment l’internaute interprète le mieux le message de la boutique en ligne ? Malheureusement, au niveau des symboles l’achat renvoie au monde de la grande distribution. Que vous souhaitiez ou non jouer la carte de la boutique de luxe, du petit commerçant de quartier, l’acte d’achat devra passer par le chariot du supermarché.

N’oublions la force du webmarketing : Tester et analyser !

Aucune conclusion n’est définitive alors fâchez-vous avec votre graphisme et optez pour le bouton rouge et le chariot !
Besoin de prendre du recul, d’analyser votre site et la concurrence, contactez-nous :Contacter Internet Communication

Source de l’infographie : www.perceptionsystem.com