Facher Google
Petit rappel de Google sur les bonnes pratiques pour le linking<span class="rmp-archive-results-widget "><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i> <span>5 (1)</span></span>

Un rappel de Google, c’est surtout un rappel à l’ordre !

En effet, Google revient régulièrement sur la question du linking du fait de son talon d’Achille. Combien de fois il a essayé de supprimer les liens dans son algorithme comme les autres moteurs de recherche. La question aura été posée sur la qualité des sites référents, la qualité des liens, la qualité des ancres… La recommandation plus récente de différencier les liens naturels, liens sponsorisés, liens créés par les utilisateurs (UGC)…

Mais le cœur du problème aujourd’hui est avant tout l’achat de liens ou les échanges de liens. Point beaucoup plus délicat pour l’algorithme de Google, car comment identifier un lien naturel d’un lien acheté quand tout est fait prudemment. On oubliera les mauvaises pratiques de liens réciproques, d’achats de liens sur des plateformes bien connues, sur des spots identifiés comme vendeurs de liens… La consigne de l’achat de liens est bien d’éviter tout ce qui brille un peu trop !

Il y a du pingouin dans l’air !

Dans un article dédié aux développeurs : “Un rappel sur les liens éligibles et notre mise à jour sur les liens spammy”, Google cadre immédiatement son propos et donne le ton :

Les créateurs de sites Web disposent aujourd’hui de nombreuses façons de monétiser leurs sites Web et leurs blogs. Certaines de ces méthodes conduisent à la création de liens sortants qui, s’ils sont exagérés et mal annotés, pourraient enfreindre nos consignes de qualité. Dans cet article, nous souhaitons partager un rappel sur la manière de traiter les liens pouvant avoir un caractère commercial et sur la manière dont nous continuons à travailler pour réduire l’impact du spam de liens sur nos résultats.

Bonnes pratiques de linking !

On en revient toujours à l’éternel débat, Google n’est pas un service public et il peut tout à fait décider de promouvoir ou blacklister un site qui enfreindrait les règles de Google et non la loi ou les principes de l’Internet mondial. Google a bien un droit de vie et de mort sur nos sites… Donc de manière pédagogique, de la manière qu’il avait imposé le Nofollow, voici la démonstration et le rappel de la méthodologie à appliquer pour respecter les consignes de Google. On notera immédiatement que dans le monde de Google, un seul acteur a le droit de vendre des liens, c’est Google lui-même !

Les liens sont l’un des moyens par lesquels Google comprend quel contenu peut être utile aux Internautes, et ils peuvent être utiles pour les sites à recevoir, à condition qu’ils soient bien mérités. Une bonne pratique consiste à éviter les méthodes d’acquisition de liens qui violent nos directives contre les schémas de liens. En particulier, si vous créez des liens vers d’autres sites, assurez-vous de qualifier ces liens de manière appropriée. Voici quelques directives plus spécifiques pour aider les propriétaires de sites à gérer les liens qui impliquent un paiement, un parrainage ou qui sont de nature commerciale.

 

Liens de qualité pour Google

Liens d’affiliation

Google en professionnel sympathique, ne veut jamais tuer un business, il n’interdit rien à partir du moment où on l’informe de ce que l’on fait. Avec de tels principes, tout est possible, mais devient totalement inutile en soi. L’exemple des liens d’affiliation est un bon exemple. Qui achètera des liens uniquement pour le trafic ou le chiffre d’affaires générés (affiliation à la performance) ? Les gros sites éditoriaux, la presse, les blogueurs professionnels pourront continuer à vendre leurs services. Pour les autres, aucune possibilité de faire vivre leur projet à moins de 50 000 visites. Pas de place pour les petits. La consigne est claire, ajoutez un rel=”sponsored” à vos liens ou sinon, vous serez sanctionné !

Les liens d’affiliation sur des pages telles que des critiques de produits ou des guides d’achat sont un moyen courant pour les blogs et les éditeurs de monétiser leur trafic. En général, l’utilisation de liens d’affiliation pour monétiser un site Web est acceptable. Nous demandons aux sites participant à des programmes d’affiliation de qualifier ces liens de rel=”sponsored”, que ces liens aient été créés manuellement ou dynamiquement.

Dans le cadre de nos efforts continus pour améliorer le classement des recherches liées aux produits et mieux récompenser le contenu de haute qualité, lorsque nous constatons que des sites ne qualifient pas les liens d’affiliation de manière appropriée, nous pouvons émettre des actions manuelles pour empêcher ces liens d’affecter la recherche et nos systèmes. Google pourrait également prendre des mesures algorithmiques. Les actions manuelles et algorithmiques peuvent affecter la façon dont nous voyons un site dans la recherche, il est donc bon d’éviter les choses qui peuvent provoquer des actions, dans la mesure du possible.

Liens de Guest blogging

Autre attaque qui vise plus le référencement naturel et les petits blogs avec le Guest blogging soit le partage d’un site avec des auteurs invités qui écrivent et bénéficient en échange d’un lien de leur choix. Pratique courante chez les blogueurs afin de maintenir un rythme éditorial quand cela n’est pas un métier. Il est plus facile de publier tous les jours ou toutes les semaines si on est plusieurs à écrire. Cette pratique est souvent utilisée par les référenceurs pour gagner en visibilité en développant le nombre de backlinks sur des sites propres sans passer par des plateformes très couteuses. L’échange de liens reste un moyen pertinent pour le Page Rank avec des liens de confiance et de qualité.

 

Echange de liens

 

Un autre moyen courant pour les sites de monétiser est d’accepter les publications sponsorisées et publications d’autres sites. Il s’agit d’articles écrits par ou au nom d’un site Web et publiés sur un site Web différent. Dans le passé, nous avons observé des campagnes de messages sponsorisés et d’articles invités de faible qualité principalement destinés à gagner des liens.

Bien que nous ayons amélioré considérablement la détection et l’annulation de ces schémas de liens, nous recommandons toujours vivement aux propriétaires de sites d’appliquer les valeurs rel appropriées à ces liens. Lorsque nous détectons des sites publiant ou acquérant des liens avec des publications excessives de sponsors et d’invités sans balises de lien appropriées, des actions algorithmiques et manuelles peuvent être appliquées, similaires aux liens d’affiliation.

Google repart en guerre contre le linking

On aura été prévenu, l’algorithme de Google part à la chasse aux mauvaises pratiques. De manière transversale Google nous confirme la difficulté permanente d’identifier des liens acquis pour le SEO et surtout son impact réel sur le classement des résultats de recherche. En effet, il est toujours possible de ranker sur Google avec des liens de qualité même avec un mauvais site selon les indicateurs de pertinence de Google. Les liens font encore la loi pour le SEO. Il est donc indispensable pour Google de rappeler à l’ordre tous les éditeurs de site.

Dans l’ensemble, l’efficacité du spam de lien a été considérablement réduite au cours des deux dernières décennies, grâce à nos améliorations constantes de nos systèmes de classement et de détection de spam. Les remerciements sont également dus à la grande majorité des sites qui suivent nos directives, se concentrant sur la création de sites Web offrant une excellente expérience utilisateur et fournissant un contenu de haute qualité. Pourtant, il y a toujours une place pour l’amélioration, d’autant plus que nous observons des sites qui créent intentionnellement des liens de spam dans le but de manipuler le classement, souvent de manière trompeuse.

Dans nos efforts continus pour améliorer la qualité des résultats de recherche, nous lançons aujourd’hui un nouveau changement de lutte contre le spam par lien, que nous appelons la “mise à jour du spam par lien”. Cette mise à jour de l’algorithme, qui sera déployée au cours des deux prochaines semaines, est encore plus efficace pour identifier et annuler le spam de liens plus largement, dans plusieurs langues. Les sites participant au spam de liens verront des changements dans la recherche au fur et à mesure que ces liens seront réévalués par nos algorithmes.

Comme toujours, les propriétaires de sites doivent s’assurer qu’ils suivent les meilleures pratiques sur les liens, à la fois entrants et sortants. Se concentrer sur la production de contenu de haute qualité et l’amélioration de l’expérience utilisateur l’emporte toujours par rapport à la manipulation de liens. Faites connaître votre site en utilisant des liens correctement balisés et monétisez-le avec des liens d’affiliation correctement balisés.

Alors on attend les variations dans les SERPs pour comprendre l’impact de cette mise à jour et s’assurer de ce que l’on peut ou pas faire. Mais comme toujours avec Google, il faudra continuer à appliquer les directives et se permettre un peu de souplesse pour accorder au bon sens des pratiques non autorisées. L’évolution de l’algorithme de Google, c’est un aller-retour permanent entre les effets d’annonces et les pratiques réelles sur le web. Un seul conseil, continuez à faire des liens pour des sites propres et votre référencement naturel continuera à progresser régulièrement.

Retrouvez toutes les consignes sur l’espace développeur de Google

On a mis le lien de référence en Nofollow, il fallait ou pas ? Étonnant comme Google n’aborde pas la question. Le Nofollow ne dit rien sur nos pratiques réelles ou pas assez aux yeux de Google certainement… Comment imaginer le business de demain pour Google sans analyser nos usages dans le détail ?

Patrouille SEO
Payer des blogueurs pour écrire des articles avec des liens ?<span class="rmp-archive-results-widget "><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star rmp-icon--full-highlight"></i> <span>5 (1)</span></span>

Google: payer les blogueurs pour écrire des articles avec des backlinks Dofollow est contraire à nos directives

Les questions réponses sur le référencement naturel avec Google

On pourrait presque dire que depuis la création du moteur de recherche Google, cette question est régulièrement reposée avec une certaine constante dans les équipes de Google et certains rebondissements du côté des référenceurs. En effet, les agences SEO et les référenceurs ont régulièrement une nouvelle compréhension de cet interdit originel. Mais ce qui ne veut pas dire une acceptation…

Pourquoi faire des liens pour le référencement naturel ?

Dans les techniques SEO, on va retrouver différentes écoles :

  1. Les référenceurs légalistes, respectant scrupuleusement les consignes de Google (Guidelines)
  2. Les référenceurs jouant avec l’algorithme, recherchant les failles pour en abuser
  3. Les référenceurs passionnés de sémantique, s’appuyant sur ce qui nourrit l’algorithme

Depuis l’origine du référencement naturel, nous nous battons pour comprendre et explorer le fonctionnement du moteur de recherche. On a longtemps cherché à lister les indicateurs de pertinence du moteur de recherche en retenant plus ou moins dans l’ordre :

  1. La qualité technique du site
  2. La qualité des textes
  3. Les liens

Les backlinks sont depuis toujours le point faible de Google mais aussi des autres moteurs de recherche. Ils sont à la base de l’Internet, du HTTP, et donc du principe même de ce qui fait le web. Alors, comment imaginer évaluer un site web sans prendre en compte son positionnement dans le maillage de la toile Internet. Certains moteurs de recherche ont cherché à ne pas prendre en compte les liens pour élaborer leur propre moteur de recherche comme Yandex. Mais pour mieux abandonner ensuite cette perspective… Google a multiplié les mises à jour de son algorithme pour dévaluer les liens, interdire certains liens et dévaluer la grande majorité des liens en inventant l’attribut “Nofollow”.

Créer des liens propres et naturels

Selon Google créer des liens serait possible si ces liens sont acquis naturellement, spontanément. A l’heure où l’Internet a été transformé en immense supermarché, où tout se vend et même/surtout vos données personnelles; comment imaginer que la spontanéité et la gratuité puisse encore avoir cours ?

Ou alors, les liens doivent être marqués en “No follow” ou “Sponsored”. Ainsi, vous informez les robots de Google qui savent pourtant tout, parait-il, que vos liens ne doivent pas servir au classement, à l’évaluation de votre site mais uniquement à proposer aux lecteurs de nouveaux sites à découvrir. De manière très claire, on aurait dû imaginer un tag sur les liens qui différencient le trafic robot du trafic humain ! Mais là aussi, c’est un autre interdit de Google, proposer des expériences différentes entre les robots et les humains…
De manière étonnante, Google interdit l’achat de liens comme une loi pour l’Internet alors qu’il ne s’agit que des règles d’usage de son moteur de recherche. Avec sa position dominante, il oblige ainsi tout l’Internet à suivre ses règles. Ce que nous faisons plus ou moins sérieusement…

Rappel des Googlers et John Muller :

J’ai donc l’impression que cette question est un peu pointue. Et je suppose que la réponse rapide et facile est : Oui, si vous payez des gens pour créer du contenu avec des liens, alors vous payez des gens pour ces liens. Et si vous payez pour des liens, cela irait à l’encontre de nos consignes aux webmasters. Voilà donc une réponse simple.

Comment acquérir des liens dans ce contexte ?

De manière évidente, l’algorithme si puissant de Google semble incapable d’identifier des liens achetés des liens naturels. D’où les multiples avertissements de Google au fil des années….
Google sait ce que vous faites surtout quand  vous vous laissez aller à utiliser des spots utilisés par tous voire des plateformes d’achat de liens connus et reconnus par la planète SEO et par les Googlers…

Il ne faut pas oublier le prix aberrant des liens sur ce marché, sur la base d’indicateurs totalement farfelus comme le “trust flow” et “citation flow”… Ce qui devrait être une mise en garde suffisante !

La seule solution reste la mise en relation directe avec des liens pertinents. Il existe encore de nombreuses opportunités. Nous pouvons vous partager nos spots, blogs gérés et créés pour les humains…

Des liens dés-optimisés pour faire plaisir à Google<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Peur des liens optimisés

Si vous ne savez plus quelle ancre choisir, mots clefs concurrentiels ou non, par peur des sanctions de Google. Vous imaginez que votre pire ennemi est bien Panda, évidemment la mise à jour algorithmique et non l’animal… Vous ne voulez plus faire de liens et vous craignez les liens qui sont faits naturellement vers votre site. Vous voilà en pleine dépression pré-estivale !
Heureusement, il y a une application pour ça…

L’application SEO inutile de l’été

Pour celles et ceux qui se disent que quelques liens, ça ne fait jamais de mal. Surtout, si on oublie d’optimiser les ancres, nous avons trouvé pour vous l’application qui mêle liens, ancre et hasard.
Mais comment est-ce possible ?

Créer des liens sur LinkMoji

Nous l’avons déjà dit, Google ne prend plus en compte les emojis dans les titres. Par contre, libre à vous de lancer des campagnes de linking via des emojis. La seule question est de savoir si les robots de Google seront capables de comprendre le message qui est laissé au niveau de la pertinence sémantique graphique 😉

Comment créer une campagne de linking ?

La page d’accueil nous met tout de suite dans l’ambiance. Alors pour comprendre toute la pertinence de ce nouveau service, rien de tel qu’un exemple.
Linking via des emojis
Imaginons devoir faire un lien vers la page du guide Google pour le référencement naturel que chaque référenceur doit connaître sur le bout des doigts.
Guide Google pour le SEO
L’url étant la suivante : http://static.googleusercontent.com/media/www.google.fr/fr/fr/intl/fr/webmasters/docs/search-engine-optimization-starter-guide-fr.pdf

Premier essai d’ancrage emoji

Linkmoji la transforme donc ainsi : http://🐟🍖🎺🍠🐮🎈🎉🎸.🍕💩.ws
Evidemment si vous n’êtes pas persuadés par ce premier exemple, vous pouvez retenter votre chance.

Second essai de lien emoji

http://🔥🍒🐮🎪🍝🏉👍😁.🍕💩.ws
On ne se posera pas la question de la constante de certains emojis dans l’url, notamment juste avant le .ws
Pour éviter tous les risques, on mettra les liens en Nofollow 😉
Allez, bonnes vacances et bon linking !

Source : Blog du Modérateur