Comment faire avec un CM ?
Ca sert à quoi un Community manager au fait ?<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Vous avez forcément déjà croisé un CM ?

Non seulement le numérique a la prétention de bien se porter et en plus, le secteur crée de l’emploi et des métiers. Il est vrai que le web assure un bon partenariat avec les écoles en faisant travailler gratuitement des milliers d’étudiants tous les ans. Mais des simples stagiaires on est aujourd’hui passé à de vrais postes dans l’organigramme de l’entreprise avec CDD ou CDI à la clef. Il en reste une bonne partie qui sont encore uberisés, mais c’est la life comme disent les CM !

Les community managers, nouvel eldorado des services RH et de la Com’

Le seul problème, c’est que les CM prennent de plus en plus de place dans l’entreprise mais aussi dans la stratégie globale. Et les marketeurs les écoutent un peu en quête d’une compréhension des générations X, Y, Z… Il faut l’avouer, les vieux de la Com, les RP sont un pied dans la tombe aujourd’hui, remplacés par des personnes jeunes parlant une autre langue !

Médias sociaux, référencement naturel et liens publicitaires

Mais où est le rapport entre tout ça ? Dans nos belles stratégies de visibilité, il faut l’avouer, on essaie de faire travailler tout le monde dans le même sens. Et celui qui a raison est celui qui génère le plus de chiffre d’affaire ? Le plus de nouveaux clients ? Le plus de commentaires ?
La vision à court terme de nos métiers donne ainsi souvent raison au dernier qui parle et sur les médias sociaux, on parle beaucoup… Il n’est pas rare sur un groupe projets de voir le CM donner ses recommandations aux vieux référenceurs que nous sommes…
Dans ce cas là, on boit un verre d’eau et on garde son clame…

Comment le SMO peut s’associer au SEO ?

La difficulté est grande et nous avons vraiment des vues différentes sur les objectifs et les indicateurs de performance… On vient vraiment des techniques du web qui étaient plus SM (mais ça ne voulait pas forcément dire Social Media) que CM… Il faut s’adapter. Nos communautés étaient acquises et nous avons tout inventé à l’époque… Ce n’est pas Xavier Niel qui dirait le contraire.

Découvrir à quoi ressemble un CM en 3 minutes

Alors rien de tel que de s’appuyer sur un buzz de jeunes… Nous ferons donc confiance à Filles d’aujourdhui avec cette petite vidéo qui semble avoir bien perçu les grands traits de la profession…

On parle d’un buzz que les CM vont détester… Pas sûr, j’ai plutôt l’impression qu’ils vont adorer ;l)

Page Facebook pour mon entreprise<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Facebook est devenu incontournable

Evidemment, que serait une entreprise qui n’a pas de page Facebook ? C’est même louche de ne pas avoir de page Facebook, cela veut clairement dire que vous avez quelque chose à cacher, quelques cadavres dans les placards, pas de SAV…
Quel humain pourriez-vous être, sans utiliser Facebook ou sans penser à Facebook pour votre business. Un français sur 2 serait sur Facebook, pourquoi pas votre entreprise ?
Combien de facebookers en France ?

Facebook est là pour votre business

Avec autant de modèles publicitaires, il est vrai qu’on peut se demander pourquoi ne pas utiliser Facebook ? Tout semble si simple. Besoin de Fans, besoin de vues, besoin de trafic, besoin de conversions… Facebook a une réponse pour chacun de vos besoins.
Facebook, formats publicitaires

Que font les grands comptes sur Facebook ?

Voilà toujours une occasion de comprendre ce que l’on peut faire sur Facebook, espionner nos concurrents ou du moins les entreprises qui ont un vrai budget pour passer du temps sur Facebook. Le luxe est toujours un exemple intéressant car il est rare que Louis Vuitton, Dior ou même Porsche distribuent des bons cadeaux ou des remises. Mais pour certain, il peut être important de dire qu’ils sont fans de Dior et ce n’est pas toujours possible avec toutes les marques ou entreprises… Et justement, du côté de la grande distribution ?

Que faire d’une page Facebook ?

La question de la stratégie pour les médias sociaux est toujours compliquée. A quoi peut servir une page Facebook ? Que faut-il proposer aux Internautes ? Quel service rendu au final ?
Certaines entreprises ont misé sur le SAV, ce qui n’est pas plus bête. En effet, que cherchent les Internautes quand ils vont sur une page Facebook d’une entreprise ? Du conseil, de la recommandation voire un témoignage d’un client pour se rassurer. Si Facebook n’a pas encore réussi son projet de devenir un centre commercial; on en reparlera prochainement…; il ne permet pas de vendre mais il assure largement la recommandation ou le conseil en temps réel sans passer par un 08 ou autre plateforme perdue…

Darty s’éclate sur Facebook

Avec des équipes sérieuses, plein de marketeurs et de community managers, le newsjacking devient une évidence. On imagine les équipes scruter le calendrier pour faire le meilleur buzz : journée de la femme, Star-wars ou autres compétitions sportives… Et en fait, ils ont fait le choix du câlin. C’est vrai que pour les professionnels de l’électroménager, les câlins, c’était évident!
Darty lance son jeu concours
Alors attention, la finesse est dans les conditions du jeu concours. Il faut motiver les troupes…
Concours dartyEn même temps, il s’agissait seulement de gagner 40€. Ce qui permet de noter le manque d’enthousiasme de la communauté voire les commentaires acerbes pour tout marketeur habitant de la planète Facebook :
Commentaires Facebook sur Darty

Bilan Facebook pour les entreprises

Le bilan est assez simple. Il n’y aucune illusion à avoir sur l’abêtissement des internautes pour faire du marketing, ça ne marche pas. Même si leur référence pouvait être les Monty Python, seule compagnie capable de faire chanter les spectateurs de leurs films sans que personne ne se dise que c’est vraiment con…
Le résultat escompté est de faire parler de vous par la presse papier qui se meurt même pour sa version en ligne ou par quelques experts du webmarketing qui évalueront la qualité de l’engagement, le ROI de la campagne voir le CTR optimisable de vos posts Facebook…
Face à telles campagnes, on se dit que les médias sociaux, avec une automatisation propre, ça peut suffire…
Enregistrer

Twitter est plus efficace que Facebook<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Difficile de choisir un réseau social pour communiquer avec vos clients

Sans prendre de risque, il parait toujours plus opportun d’aller où se trouvent les Internautes. En quittant le web pour une plate-forme sociale fermée, on perd déjà une grande partie de notre cible :

  • Facebook : 27 millions d’Internautes en France
  • Internet : plus ou moins 45 millions d’Internautes en France

On choisissant Facebook, on se prive déjà de 20 millions d’Internautes. Il faudra donc que cette segmentation soit qualitative à défaut d’être quantitative. Et c’est là que réside en théorie l’intérêt des médias sociaux, pouvoir segmenter et faire une offre qui corresponde aux besoins réels de vos Fans, Followers, Cercles… Quand on n’arrive pas à choisir, il reste toujours Google+, seul réseau social ouvert sur la recherche…

Où sont les Internautes ?

Mais n’oublions pas que depuis un certain mois de mars 2010, nous avons découvert que les Internautes accédaient à Internet sans forcément passer par un moteur de recherche.
Temps passé sur les médias sociaux
En effet, en ce jour, nous apprenions que les Internautes passaient plus de temps sur Facebook que sur Google. Il faut donc aller là où sont les Internautes et ce, pour une stratégie cross-canal qui s’assume :

SEM = SEO + SEA + SMO

Choisir Twitter, Facebook, Google ou Instagram ?

Les professionnels du webmarketing, annonceurs ont répondu à cette question lors d’une étude menée par Edelman Digital. L’étude nous révèle un élement important pour commencer :

  • Twitter est la plate-forme sociale qui transforme le plus

Facebook reste évidemment la plate-forme la plus importante du fait de sa taille pourtant (36%), 24% pour LinkedIn et 21% pour Twitter.

Que nous apprend le questionnaire de Proust du marketeur ?

En 14 questions, les principales vérités du métier sont dévoilées concernant l’usage des médias sociaux, de quoi s’inquiéter mais aussi se sentir moins seul…

  1. Est-ce que les médias sociaux sont importants pour votre business ? 91% de oui !!!
  2. Avez-vous défini des KPI, des objectifs mesurables sur les médias sociaux ? 55% de non…
  3. Êtes-vous en mesure de calculer le ROI des campagnes sociales ? 51% de non…Calcul du ROI sur le smédias sociaux
  4. Utilisez-vous Facebook ? 55% de oui – Twitter ? 67% de oui – Linkedi ? 59% de oui.
  5. Avez-vous intégrez les médias sociaux dans votre stratégie marketing globale ? 82% de oui !
  6. Quelles sont les 3 principales raisons d’utiliser les médias sociaux pour l’entreprise ? 1 )Une prise de conscience accrue de leur importance, 2)Augmenter le trafic, 3)Créer une communauté de Fans
  7. Quelle plate-forme sociale utilisez-vous pour le business ?
  8. Quelle est la plate-forme sociale la plus importante ? 36% Facebook, 21% Twitter, 24% Linkedin
  9. Quels changements envisageriez-vous sur ces réseaux sociaux au cas où votre activité diminuerait, progresserait ou resterait identique ?
  10. Qui gère les médias sociaux dans l’entreprise ? Les responsables marketing.
  11. Question 11 : Le Top 5 des campagnes social média ? Sans intérêt pour nous, sauf pour l’exemple…Principaux réseaux sociaux en entreprise
  12. Combien d’entreprises utilisent la publicité sur les médias sociaux ? 7/10 pour Facebook, 4/10 pour Twitter et 3/10 pour Linkedin.
  13. Avez-vous prévu d’augmenter votre budget pour les médias sociaux ? Oui à 75%
  14. Avez-vous défini une charte médias sociaux pour les employés ? Oui à 60%, comme quoi les affaires Michelin et autres célèbres buzz sur les médias sociaux ont porté leurs fruits.

Changements de stratégie sociale

Choisir Twitter pour la performance des campagnes

Il est certain que Twitter a apporté des outils très intéressants au niveau de la publicité. Par contre, il faut admettre que Twitter France n’a rien à voir avec Twitter Etats-Unis. Si Twitter commence à être un média social de masse, il est longtemps resté un objet de communication pour le B2B ou les personnalités politiques et autres en France. Longtemps, le compte Twitter le plus suivi était celui de la Ministre chargée des NTIC alors qu’aux Etats-Unis, nous avions Lady Gaga.
Avec les médias sociaux, il est toujours question de segmentation, alors il faut vérifier avant tout si votre cible s’y trouve !

Source : Edelman
Les médias sociaux, un complément de business ?<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Quel est l’impact des médias sociaux sur votre activité ?

Il est reconnu que les médias sociaux ne permettent pas de vendre. Et pour preuve, les boutiques Facebook notamment ont toutes disparu, seuls quelques catalogues sont encore proposés.
On pourra peut-être compter sur les nouveaux boutons d’action : Call to action, proposé sur la page d’accueil.
Bouton acheter Facebook

Ne sous-estimons pas l’impact des médias sociaux

Nous avons plutôt l’habitude de rencontrer des clients qui surestiment l’impact des médias sociaux, impact potentiel qui d’ailleurs est rarement suivi avec des indicateurs pertinents. Savoir combien d’Internautes viennent sur votre site grâce aux médias sociaux est une chose vérifiable et de manière assez simple, alors la transformation d’objectifs l’est évidemment tout autant :

  1. Visites sur le site
  2. Pages vues
  3. Abonnement ou formulaire rempli
  4. Achat

Vers un social-commerce digne de ce nom ?

Adshopper a réalisé une étude plutôt impressionnante par la taille du panel :

  1. 10 000 sites e-commerce
  2. 1,69 milliard de pages vues
  3. 304 millions d’Internautes uniques

Les socionautes consomment plus :

  • Panier moyen des socionautes : 126$
  • Panier moyen des Internautes : 116$

Les partages sociaux rapportent en moyenne :

  • Un email (le fameux dark social) : 12$41
  • Un plus sur Google+ : 5$62
  • Un partage Facebook : 0.80$
  • Un tweet : 1$03
  • Un Pins : 0.67$

Revenus par réseaux social

Taux de conversion selon chaque réseau social :

  • Mail : 9.39%
  • Google+ : 3.7%
  • Facebook : 2.66%
  • Twitter : 0.62%
  • Pinterest : 0.45%
Les réseaux sociaux qui transforment le plus

Le réseau social qui génère le plus de revenus

Pour 100 partages sur votre site

Le coefficient viral pour chaque partage sur Facebook est estimé à 1.1 soit en moyenne 105 visites attendus pour 100 partages.

  • Facebook : 1.1
  • Twitter : 0.97
  • Pinterest : 0.87
  • Google + : 0.21

Attention tout dépend réellement du domaine d’activité

  1. Vements et mode
  2. Loisirs et médias
  3. Grande distribution
  4. Électronique
  5. Décoration et jardin

Pour la mauvaise nouvelle, Facebook va encore nettoyer les pages Fans

Nous avons connu cette baisse abyssale du Reach (taux de visibilité des partages sur la page), nous allons maintenant connaître l’évaporation de nos Fans inactifs. On pourrait se dire qu’il y a là aussi un ménage de printemps qui n’est pas forcément inutile. Mais la question est toujours la même, comment Facebook va juger qu’un Fan est inactif ?
Il y a un gros danger à prévoir sur les pages où les Fans ont été achetés car on sait qu’ils ne sont pas des plus vifs, ces chers Fans que nous vend Facebook. Mais en même temps, on imagine pas Facebook se mettre ainsi une balle dans le pied…

Le 12 mars, chute de Fans

Nous attendons donc avec une certaine impatience cette chute de Fans, quel sera le taux moyen des pertes ?
Facebook va certainement nous préparer une réponse payante à sa propre mise à jour !
A suivre…

Les médias sociaux en 2015 : 376 pages de statistiques<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Médias sociaux et mobile

Il n’y a plus aucun doute que toute l’attention des entreprises du web est largement tournée vers les usages mobiles. Il en est donc de même quand on analyse les usages sur les médias sociaux.

1 tweet sur 2 est réalisé à partir d’un mobile !

Tous les ans, We are social présente une étude très fouillée sur les usages d’Internet et notamment des médias sociaux dans le monde. Vous pouvez ainsi retrouver l’étude globale ou le rapport pour chaque région du monde. L’étude vise principalement à mettre en avant les usages des Internautes dans le monde et le taux de pénétration de certaines pratiques ou plate-formes sociales.

Internet 2015 : de quoi parle-t-on ?

L’étude dresse immédiatement le portait des internautes, des mobinautes et des socionautes avec 4 chiffres :

  1. Plus de 3 milliards d’Internautes dans le monde
  2. Plus de 2 milliards de socionautes
  3. Plus de 3.6 milliards de mobinautes
  4. Plus de 1.6 milliards de socio-mobinautes

Tous ces chiffres peuvent paraître assez lointains par rapport à votre cible. Mais en même temps, savoir quels sont les usages des Internautes, comment ils se connectent et ce qu’ils font. Voilà les bases d’une segmentation pour adapter votre site, les campagnes de visibilité et de recrutement.
Avec un taux de pénétration de 84% avec 55.4 millions d’utilisateurs, l’Internet en France fait partie des bons résultats européens. On notera tout de même des différences importantes, de l’Italie avec 60% à l’Angleterre avec avec 89%. Il reste à savoir de quel Internet on parle…
Usages d'Internet en France en 2015

Débit Internet

En effet, en terme de débit la France se place seulement à la 13ème place (Diapo 21), ce qui peut avoir un impact sur les usages…

e-Commerce

Pour le e-commerce, l’étude présente une consommation en ligne réalisée par 49% de la population. Ce qui laisse une jolie marge de progression possible. Le meilleur élève, le Royaune-Uni affiche un taux de 64%.

e-commerce mobile

Soit cela est dû à la qualité de notre réseau 3G, 4G voire 4G+… Est-ce plutôt dû au manque de sites ou applications mobiles facilitant les achats ? Mais les Français ne sont pas vraiment friands de l’agent en ligne via leur mobile. Et on les comprend.

Détail des usages de l’Internet en France

Temps passé sur Internet

Au niveau des indicateurs qualitatifs, on notera évidemment l’importance du temps passé : 3.9 heures par jour en France alors que le même rapport donnait 4.1 en 2014… A l’exception de la Suède, les plus gros utilisateurs ne sont pas forcément les pays où Internet couvre le mieux les besoins de la population.

Les Français, des socionautes convaincus ?

Les statistiques pour l’Europe sont assez mitigées. On arrive à un taux de pénétration moyen autour de 47% en Europe, 45% en France soit 30 millions d’utilisateurs. Il faut aller voir du côté de l’Espagne (47%) et du Royaume-Uni (59%) pour retrouver des taux très importants.
Les Français passent ainsi 2 heures / jour sur les médias sociaux.
A cela s’ajoute les usages mobiles socialisés, et on arrive à un taux de pénétration de 36% pour la France soit 24 millions d’utilisateurs.

Les médias sociaux stagnent en France…

On notera une absence de progression par rapport à 2014. Selon les chiffres de We are social, les médias sociaux stagnent en France, autant au niveau du nombre d’utilisateurs, du pourcentage de la population, idem pour les socionautes utilisant leur mobile.
Les médias sociaux préférés des Français en 2015

Le rapport We are social sur Slideshare

Si jamais vous vous moquez des données globales et que vous souhaitez juste affiner votre stratégie pour la France, il faudra vous rendre à la page 110. Information importante car l’étude comporte 376 pages sans recherche interne…
 

Médias sociaux 2014, fin des rétrospectives avec Tumblr<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Une année sur Tumblr

Tumblr c’est avant tout le réseau social de micro-blugging où on partage tous types de contenus. Du texte version article de blog, les journalistes et autres professionnels du web ont eu leur heure de gloire sur Tumblr. Des vidéos dans un environnement graphique entièrement personnalisé. Et des images, photos d’artistes et autres gifs animés qui se répandent de manière envahissante dirons-nous. Le côté vintage du réseau en quelque sorte…
#tumblr2014

Tumblr et les entreprises

Tumblr avait été la cible des marques et des entreprises en 2013 avec cette volonté de toucher une autre cible et ainsi rajeunir l’image des marques et éventuellement la clientèle. Des marques de luxe à Orange, toutes ont tenté leur chance sur le micro-blogging.
En terme de segmentation, si Tumblr a été la cible de ces annonceurs c’est aussi pour trouver une autre communauté que celle de Facebook. Il est vrai que la communauté de Tumblr regroupe de nombreux créatifs, ayant une grande connaissance de l’environnement web, artistique, culturel… On irait vite en besogne peut-être en stigmatisant tout ce monde comme étant une population avec un fort capital culturel et parfois économique. Des Bobos du web en quelque sorte…

Présentation de 2014 par thèmes

La richesse de Tumblr est parfaitement représentée dans cette présentation par types de contenu ou thème. Ainsi, de cette navigation en pavés, il vous est proposé de découvrir les meilleurs contenus, et avec des gifs parfois, souvent ou presque toujours…
Les meilleurs partages de Tumblr

Tumblr, une opportunité pour les petites entreprises

Ne tombons surtout pas dans le cliché, Tumblr n’est pas qu’une réserve de hispters ou autres bobos parisiens. Ce réseau social ouvre de véritables opportunités pour créer du contenu. Nerf de la guerre d’une stratégie sociale voire même de référencement naturel. Cette plate-forme vous permettra de réaliser par exemple votre premier blog, cœur de votre stratégie éditoriale qui est parfois difficile à intégrer à un site existant. C’est aussi l’occasion de démultiplier les supports et la visibilité d’autant plus que les contenus sont visibles sur l’ensemble du net à partir d’un moteur de recherche à la différence de Facebook ou Twitter.
Alors profitez de cette rétrospective pour mieux comprendre qui sont les utilisateurs de Tumblr et lancez-vous…
 

Médias sociaux 2014, YouTube devient incontournable<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

6 minutes 35 pour résumer 2014

Voilà une œuvre de Youtuber, résumer 2014 en une vidéo très musicale, très rythmée, où les deux petits triangles traversent le monde entier : Rewind…
Ce bilan est particulièrement important cette année pour Youtube car la concurrence de Facebook se fait de plus en plus importante sur la vidéo avec notamment l’option d’autoplay proposée. Est-ce que Facebook veut continuer à faire du Youtube et est-ce que Youtube peut devenir un véritable réseau social ? Dans tous les cas, Youtube reste au cœur des stratégies de buzz…Voici donc les enjeux pour 2015…

YouTube, le deuxième réseau social en France

Selon les statistiques d’audience, Youtube serait la deuxième plate-forme sociale en France après Facebook pour un nombre d’utilisateurs identique autour de 26 millions. Mais voilà, il s’agit des données 2013. A quoi devons-nous nous attendre pour 2014. On parle déjà beaucoup de la montée en puissance d’Instagram qui devancerait Twitter. Mais en est-il de même en France ? Même si ces deux médias sociaux sont encore loin des résultats de Facebook et Youtube.

Quelles sont les statistiques de Google+ ?

Si en 2013, l’étude de Médiamétrie mettait en avant la progression de Google+ pour le nombre d’utilisateurs mais aussi pour le temps passé, ce qui représentait une véritable surprise. Ces données auront besoin d’être confirmées afin de persuader les marques, les entreprises et les petites entreprises d’utiliser Google+ pour d’autres objectifs que le référencement naturel (SMO).

YouTube Rewind: Turn Down for 2014

Le mieux c’est encore de regarder

YouTube, c’est aussi le classement des meilleures publicités

Autre particularité de ce classement pour Youtube, c’est le classement des meilleures campagnes publicitaires.

  1. Nike Football: Winner Stays. ft. Ronaldo, Neymar Jr., Rooney, Ibrahimović, Iniesta & more
  2. Nike Football: The Last Game ft. Ronaldo, Neymar Jr., Rooney, Zlatan, Iniesta & more
  3. Budweiser Super Bowl XLVIII Commercial — “Puppy Love”
  4. Always #LikeAGirl
  5. Devil Baby Attack
  6. Duracell: Trust Your Power – NFL’s Derrick Coleman, Seattle Seahawks
  7. Galaxy Note 4 — Then And Now
  8. P&G Thank You, Mom | Pick Them Back Up | Sochi 2014 Olympic Winter Games
  9. Global Be(er) Responsible Day | “Friends Are Waiting” | Budweiser
  10. Heineken | Routine Interruptions | The Payphone with Fred Armisen

Et Youtube nous propose la version remixée des meilleurs moments : YouTube Ads Rewind

Médias sociaux 2014, le bilan de Twitter<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Twitter orchestre son bilan avec passion

A la différence des autres réseaux sociaux, twitter a véritablement pris le temps pour présenter son bilan 2014 afin qu’il soit le plus intéressant pour le lecteur (article du blog très complet) et pour confirmer ainsi l’importance de Twitter. En effet, l’actualité de Twitter c’est aussi la monté en puissance d’Instagram qui passerait devant Twitter pour son nombre d’utilisateurs…
Pour l’occasion, Twitter nous rappelle que chaque jour, il y a 500 millions de tweets échangés, de quoi relativiser l’existence de comptes fantômes…

Les bulles Twitter mois par mois

C’est la présentation choisie par Twitter pour proposer à la lecture sa rétrospective des meilleurs instants
Twitter, le bilan 2014

Et les perspectives sur Twitter

Après nous avoir Les comptes à suivre sur Twitterbeaucoup trop parlé de sport, de coupe du monde, Twitter aborde tous les événements marquants pour les Internautes. Du selfie des Oscars aux nouvelles habitudes des twittos avec les stratégies de double écrans. On tweete les programmes télévisés… Twitter le plus grand canapé de France comme l’annonce Twitter !

Twitter propose également un classement des Twittos les plus importants, ceux qui arrivent, ceux qui reprennent et ceux qui seront en concurrence forte sur 2015…

  1. AC/DC (@acdc), groupe de musique
  2. Casey Affleck (@CaseyAffleck), acteur américain
  3. Pierce Brosnan (@PierceBrosnan), acteur américain
  4. La CIA (@cia), organisme gouvernemental américain
  5. Robert Downey Jr. (@RobertDowneyJunior), acteur américain
  6. David Duchovny (@DavidDuchovny), acteur américain
  7. Le compte officiel de la Famille Royale d’Espagne (@CasaReal)
  8. Tim Howard (@TimHowardGK), gardien de but américain ayant participé à la Coupe du Monde
  9. Mats Hummels (@matshummels), footballeur allemand vainqueur de la Coupe du Monde
  10. Jean-Claude Juncker (@JunckerEU), président de la Commission Européenne
  11. Blake Lively (@BlakeLively), actrice américaine
  12. Luiz Ignacio Lula da Silva (@LulaPeloBrasil), ancien président du Brésil
  13. Thomas Müller (@esmuellert_), footballeur allemand vainqueur de la Coupe du Monde
  14. Jesus Navas (@jnavas), footballeur espagnol
  15. Lupita Nyong’o (@Lupita_Nyongo), actrice américaine
  16. Jeremy Renner (@Renner4Real), acteur américain
  17. Cholo Simeone (@simeone), entraîneur de l’Atlético Madrid
  18. Soeur Cristina (@SisterCristina), chanteuse et gagnante de The Voice Italia
  19. Hilary Swank (@HilarySwank), actrice américaine

Il nous manque seulement quelques données sur les modèles publicitaires de Twitter lancés en 2014. Cela mis à part, on comprend l’importance de Twitter dans une stratégie web to store, stratégie b2b et pour la notoriété de la marque. Twitter reste le réseau social du temps réel et de la mise en relation d’où l’importance de définir une stratégie en conséquence.

Médias sociaux 2014, Facebook propose sa rétrospective<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Après les moteurs de recherche, les réseaux sociaux

La vidéo Facebook 2014La fin d’année est l’occasion de se féliciter et de remercier les internautes pour leur travail. Sans les internautes, rien ne serait possible, un peu des remerciements comme aux Césars… Mais bizarrement, le réseau social Facebook ne se souvient pas du début d’année, il a une mémoire très courte ou très proche…

Une année sur Facebook cela se résume en quelques mots :

  1. La coupe du monde de football
  2. L’épidémie de virus ébola
  3. Les élections au Brésil
  4. Robin Williams
  5. Le défi du seau d’eau glacée
  6. Le conflit à Gaza
  7. Malaysia Airlines
  8. Le super bowl
  9. Michael Brown – Ferguson
  10. Les jeux olympiques de Sotchi

Le top 10 Facebook c’est un peu la France et beaucoup les Etats-Unis

Pour la France, Facebook liste les événements les plus marquants pour le réseau ainsi que les lieux les plus populaires.

Pour l’actualité Facebook en France, cela donne :

  1. La Coupe du monde
  2. François Hollande
  3. Pharrell Williams
  4. Olympique de Marseille
  5. Stromae
  6. Game of Thrones
  7. Les 70 ans du D-Day
  8. Robin Williams
  9. Conflit à Gaza
  10. Ice Bucket Challenge

Pour les lieux Facebook les plus prisés en France :

  1. Disneyland Paris
  2. Musée du Louvre
  3. Tour Eiffel
  4. Château de Versailles
  5. Stade de France
  6. Notre-Dame de Paris
  7. Avenue des Champs-Élysées
  8. Val Thorens
  9. La Croisette, Cannes
  10. Circuit des 24 Heures

Et pour la rétrospective 2014 résumée en vidéo version Facebook :

Est-ce utile pour mieux comprendre les usages sur Facebook ?

Oui et non, car ces données sont évidemment très génériques. Il conforte certainement l’utilité de travailler sa ligne éditoriale et de suivre les tendances sur Facebook. Un peu de news-jacking, ça peut toujours aider à être visible… Il y a au moins un rappel à prendre en compte, c’est la nécessité de considérer Facebook comme un espace hors travail, de détente et donc d’adapter son offre en conséquence.

Dark social, la part d'ombre des médias sociaux<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Star Wars 8 ou le retour à la réalité de la vie sociale

En effet, il ne s’agit aucunement d’une suite de notre film préféré où le nom du méchant est plus connu que celui du gentil. Mais c’est quand même un peu la victoire de Dark Vador non sur la République galactique mais sur Facebook et les community managers !
Côté définition, le dark social c’est :

Le dark social (en français le « social obscur ») est un terme inventé par un certain Alexis C. Madrigal pour désigner l’ensemble des partages « sociaux » de contenus qui ne peuvent pas être mesurés par un logiciel de web analytics.
Source : http://www.dictionnaireduweb.com

Les médias sociaux ne servent à rien ?

La question n’est peut-être pas résolue aussi rapidement. RadiumOne vient de publier une étude très intéressante sur les échanges, discussions sur le web et comment les internautes partagent l’information. L’objet de leur étude est de faire un point sur les usages et l’impact réel des médias sociaux.
Premier rappel, les médias sociaux ne représenteraient que 39% des échanges sur le web. Le reste se faisant avec des supports traditionnels comme le mail.
39% de partage sur les médias sociaux
Et l’étude va encore plus loin en identifiant les internautes qui n’utilisent que le Dark social pour partager avec leurs amis. Pour les autres, tous identifient la part Dark social de leurs échangent et la revendiquent. Ainsi en France, les internautes partageraient :

  1. 11% sur Facebook
  2. 8% sur les autres plate-formes sociales (Twitter, Google+, Pinterest, Instagram…)
  3. 91% sur le dark social

Partage sociaux sans plateforme sociale

Partage social en fonction du contenu

Donc si on s’intéresse d’abord à ce que partagent les internautes sur les réseaux sociaux on constate que certains sujets restent tabous. Non pour leurs éventuelles conséquences mais surtout du fait de la relation d’intimité qu’il peut y avoir.

Les contenus partagés sur les médias sociaux sont principalement :

  1. les animaux de compagnie
  2. la politique
  3. la famille
  4. le shopping
  5. le sport et la remise en forme

Les contenus partagés sur le dark social sont majoritairement :

  1. Les sciences
  2. l’éducation
  3. les arts
  4. la carrière professionnelle
  5. les voyages

Sujets de discussion des médias sociauxInteractions selon un partage sur Facebook ou le dark social

Interaction sur la dark socialVoici une information qui prend tout sa dimension. En effet, si un nombre important de partages ne se font pas sur les médias sociaux mais sur le dark social, il semblerait que les clics se fassent majoritairement sur les plate-formes sociales connues. Les partages de favoris, de mails semblent ne pas générer beaucoup d’attrait de la part du destinataire malgré la bonne intention de l’expéditeur…
Usure du support si on pense au mail ou au bookmarks ou interaction plus importante sur les grands réseaux sociaux comme Facebook, Twitter qui sont beaucoup utilisés par les mobinautes via des applications spécifiques ?
L’étude nous confirme que le pourcentage de partage est toujours plus important sur le mobile pour les médias sociaux et il en est de même pour le taux de clics notamment sur Facebook.

Les thèmes partagés qui génèrent des clics

Il y a des différences notables en fonction des sujets partagés, des discussions pour chaque support de partage. Ainsi, on notera l’importance des clics sur les discussions ayant trait à la mode et aux animaux de compagnie sur Facebook, la carrière professionnelle et les finances personnelles sur les autres réseaux sociaux et enfin les loisirs et les arts pour le dark social. L’étude soulève également l’importance des liens et notamment le fait d’utiliser on non des liens raccourcis. Pour le spaming par mail, on comprend bien de quoi il s’agit…
Les CTR par réseaux sociaux et suhets de discussions

Et Noël sur Twitter, ça commence quand ?<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Twitter Business, une communication pas toujours adaptée

Même si on remercie encore les équipes de Twitter France pour leur capacité à expliquer ce qu’est Twitter. Leur venue à Toulouse pour la Mêlée numérique avait été une révélation. On connaissait le professionnalisme des équipes de Google, l’absence des équipes de Facebook et on s’arrêtera là.
Alors, quand il s’agit de communiquer avec les professionnels, Twitter avait bien commencé. Une série de webinars pour se familiariser avec les nouveaux outils, des statistiques aux modèles publicitaires Twitter ads. Un emailing accrocheur pour nous rappeler les RDV et constater parfois notre absence. Ouf, Twitter offre toujours une séance de rattrapage.
Tous les webinars ayant lieu entre midi et 2, nous avons parfois séché 😉 …
Et enfin, les conseils de Noël, avec toutes les infos indispensables sur Slideshare mais par contre, l’interdiction ou du moins la décision de ne pas permettre de partager du support… Dommage ! Nous allons essayer de réparer cela.
Noël sur Twitter, ça donne quoi ?

Twitter, un réseau social qui compte

Voilà en tout cas le message qui nous est passé mais nous le contredirons pas même si les twittos représentent une segmentation qu’il faut savoir utiliser. Entre la coupe du monde de football et la télévision, Twitter est entré dans les usages et deviendra peut-être un mass-média comme les autres… N’oublions pas l’importance de Twitter sur le mobile et sur le commerce local.
LestwittosFrance

Twitter accompagne de plus en plus les français pendant les fêtes

Les statistiques sont incroyables quant aux conversations ayant pour sujet #Noël :

  • ☃ 2011 : + d’1 million de mentions
  • ☃ 2012 : Presque 3,5 millions
  • ☃ 2013 : Environ 6 millions

Avec 1 million de mentions le jour de Noël et 4 millions durant le mois de décembre. Il est donc question de surfer sur le bon hashtag pour ne pas passer à côté…
Pour aller plus loin, il faudra noter que les fêtes de fin d’années se résument en 4 moments clés sur Twitter :

  1. Le repas avec 311k mentions sur #diner
  2. Noël avec 1,1M de mentions sur #shopping
  3. Nouvel an avec 581k mentions #bonneannée
  4. Soldes avec 183k mentions

Noël, soit 4 temps forts sur Twitter

 Les achats de Noël débutent dès le mois d’octobre

Twitter confirme ici ce que présentait Google Partners avec 1 personne sur 4 qui commence le shopping de Noël en octobre. On répartit le budget ou on évite le stress comme l’évoquait Price Minister dans son blog cette semaine, étude Opinionway à la clef !
Côté astuce, Twitter précise que 2 twittos sur 5 tweetent ce qu’ils aimeraient avoir à Noël et 1 sur 3 tweete ce qu’il a acheté. Astuce intéressante pour les marchands concernant la mise en avant de produits mais qui nécessite un sérieux plan de veille et de prise de parole sur les plateformes sociales. Cela peut aussi servir à titre personnel quand on ne sait pas quoi offrir…
Et les twittos iront dans les grands magasins (67%), boutiques spécialisées (54%) et 48% achèteront en ligne.
Nous noterons l’importance de Twitter tout au long du parcours d’achat ce qui place le réseau social comme un outil tout à fait légitime pour optimiser les conversions.
Twitter accompagne les consommateurs dans leur parcours d'achat

Le calendrier de Noël de Twitter

Les équipes de Twitter insistent régulièrement sur la nécessite d’anticiper les campagnes et de les planifier. Ils ont déjà proposé aux community manager un calendrier avec les événements à ne pas manquer pour les campagnes de newsjacking. Alors voici le calendrier de l’avent version Twitter.
Calendrier de l'avent de Twitter

Pour terminer avec les 4 conseils de Twitter avant Noël :

  1. Identifiez les moments clefs pour votre business
  2. Créez du contenu approprié à ces moments clefs
  3. Identifiez et ciblez la bonne audience pour ces contenus
  4. Testez et optimisez vos campagnes

Et maintenant, à vous de jouer !
Et retrouvez la présentation de Twitter sur Slideshare.

Facebook, une visibilité de plus en plus inaccessible<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Perte du reach

Cela fait plusieurs mois que nous constatons avec déception la perte de visibilité de nos contenus partagés sur Facebook auprès de nos Fans. Nous sommes tout de même passés d’un reach 80% à 20% en moyenne. Ce qui veut dire que seuls 20% de vos Fans voient vos publications Facebook.
Les conclusions étaient alors évidentes. Pourquoi perdre un temps précieux à recruter des Fans alors que ceux-ci ne peuvent plus interagir avec nos contenus. Ou alors, il va falloir 4 fois plus de Fans qu’auparavant pour le même résultat !

Fin de la FanGate sur Facebook

Fin des fan-gate sur facebook

Et comme les mauvaises nouvelles s’enchaînent, Facebook nous confirme qu’il est désormais interdit d’utiliser une FanGate, cette page interstitielle qui obligeait l’Internaute à liker votre page pour accéder au contenu de votre page Facebook.
Alors la question qui se pose, comment obtenir 4 fois plus de Fans alors que la FanGate est désormais interdite ?
Les concours étaient une solution sympathique, qui faisait plaisir à tout le monde. Mais sans FanGate, le concours n’a plus beaucoup de sens. On pourra toujours implorer les Facebookers pour qu’ils likent spontanément, mais le résultat est connu d’avance. L’Internaute est intelligent et désormais, il like aussi vite qu’il dislike

Perte de reach sur les messages trop promotionnels

Et enfin le coup de grâce est donné pour terminer 2014. Facebook annonce donc qu’à partir de 2015, il sanctionnerait les statuts trop promotionnels en les rendant invisibles auprès des Internautes.

Facebook veut redevenir un réseau social cool !

Et en fait pas du tout, Marc Zuckerberg l’a affirmé, Facebook n’est pas cool et ne doit pas l’être. Facebook fait désormais partie de la vie des terriens. Il doit accompagner les individus, les guider dans leur vie de tous les jours. La version assistant personnel mais du côté Facebook et non plus Google.
Matt Cutts avait posé la question sur la nécessité d’un Panda Facebook, et bien maintenant, on sait où Matt passe ses vacances???

Comment travailler avec Facebook ?

Alors le signe d’espoir vient peut-être de la dernière annonce de Zuckerberg avec la création d’un Facebook at Work, un digne concurrent de LinkedIn, Xing ou Viadéo… Attendons de voir ce que nous permettra ce nouveau réseau social professionnel et son modèle économique.
Car oui, il existe des solutions pour être visible sur Facebook, Marc Zuckerberg donne ce conseil quand il lui est posé la question de la perte du reach des publications Facebook :

Avec une publicité payante, vous aurez 100% !

Donc pour gérer une campagne sur Facebook, prévoyez désormais un budget pour l’achat de Fans et un budget pour des statuts sponsorisés. Oubliez définitivement le référencement naturel (SMO) sur les médias sociaux, cela ne marche plus sur le premier réseau social…

Le créateur de FacebookEt la réponse à la question incontournable…

Pourquoi le fondateur de Facebook porte toujours le même tee-shirt ? …. Pour économiser son cerveau qui est limité à un certain nombre de décisions comme pour le commun des mortels ! Mais Marc nous rassure sur le fait qu’il possède plusieurs tee-shirts identiques afin de les laver. Voilà encore une conférence à laquelle nous regrettons de ne pas avoir pu assister 😉

Lundi, c'est marronnier du webmarketing<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Facebook sera bientôt Internet

Et voilà encore une actualité qui n’en est pas une mais qui a le mérite de faire peur à tout le monde :

  • ⌨ Internautes car il en est fini de leurs données personnelles
  • ⌨ Référenceur car Facebook n’est vraiment pas leur monde
  • ⌨ Marketeurs qui doivent faire des chèques de plus en plus gros pour de piètres résultats

Mais là, c’est du sérieux, ce n’est pas comme d’habitude… On s’appuie pour cela sur les résultats d’une étude de Shareaholic, connu pour son plugin de partage sur les médias sociaux notamment. Durant cette étude, ils se sont intéressés à 300 000 sites, l’expérience est loin d’être négligeable.

Premier classement des médias sociaux

Les médias sociaux sont donc classés en fonction du trafic que chaque plate-forme est en mesure de générer :

  1. Facebook
  2. Pinterest
  3. Twitter
  4. Stumbleupon
  5. Reddit
  6. Google+
  7. YouTube
  8. Linkedin

Est-ce que le SMO peut être utile ?Est-ce que le SMO deviendrait utile ?

Voilà un autre marronnier du webmarketing, est-ce que les médias sociaux vendent ou permettent d’atteindre nos objectifs. Et de ce fait, est-ce que le SMO peut ou doit être un axe à développer dans notre stratégie. On comprend bien que le référencement se développe et développe des domaines de compétences spécifiques :

  • ☞ Référencement géolocalisé
  • ☞ Référencement social
  • ☞ Référencement d’applications
  • ☞ …

Si nous concentrons notre attention sur des stratégies Cross-canal, on est obligé d’admettre la pertinence voire la corrélation qui peut exister entre certains canaux de recutement client.

  • SEA + SEO : un taux de clics supérieur sur le SEO quand des annonces Adwords sont présentes sur la même page
  • SEO + SMO : travail de notoriété, de branding… Être toujours là où sont les internautes

Facebook le roi d'InternetMais si Facebook avait la capacité de jouer avec les chiffres

Avec sa puissance de tir, Facebook comme Google est capable de faire la pluie et le beau temps dans le Traffic management. En effet, lors de sa dernière mise à jour de Janvier 2014, Facebook avait annoncé favoriser le partage d’articles. Cela ne pouvait pas mieux tomber, la presse en ligne vivait sa rébellion avec Google. Alors, il semblait que cette annonce pouvait laisser entrevoir un autre espoir…
De là à utiliser la capacité de prescription des 1.3 milliards de facebookers pour que les articles deviennent plus visibles que les statuts, il n’y avait qu’un pas. Et voilà, comment Facebook aller générer 25% du trafic des sites web.
Il suffit d’une mise à jour pour tout changer. Et malheureusement, nous le constatons que trop souvent. Au fait, pour vous, quel est le trafic que vous apporte Facebook ?

Faire sans Facebook, est-ce possible ?<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Certains ont essayé de s’opposer à Facebook

Je ne parle pas des aventuriers qui ont osé exposer la nudité de femmes peintes il y une centaine d’années ou des mamans allaitant leurs bébés. Mais des porteurs de projets un peu fous, qui se sont dit que l’on pouvait concurrencer Facebook. Nous avons connu depuis 10 ans plusieurs réseaux sociaux qui se sont positionnés comme étant des anti-Facebook !
On ne vous refera pas la liste car pour la plupart d’entre eux, ils sont restés des réseaux américains et n’ont pas réussi à atteindre les socionautes français…
Ello le seul réseau social qui s'oppose encore Facebook

Qui a connu ?

  • ☻ Orkut – Fermé par Google le mois dernier
  • ☻ Socl :- La fronde sociale de Microsoft qui vit toujours, surtout avec les étudiants américains
  • ☻ Diaspora – Certainement le réseau social le plus prometteur par son opposition à Facebook et son modèle Open source. Malheureusement, malgré les soutiens financiers, ils n’ont pas réussi. Le modèle Open source est par contre toujours mis à disposition des Internautes.
  • ☻ Google+ – En fait non, malgré tous les détracteurs du réseau social de Google, il va durer selon les déclarations des uns et des autres…

Il y en a d’autres mais ne nous lançons pas encore dans une muséographie du web social. C’est encore trop tôt. Ebay propose déjà l’avenir du réseau social, la fiche produit et la liste de souhait socialisées.

Ello, le réseau social anti-facebookEllo, le réseau social anti-Facebook

Voilà le tout dernier qui mobilise les foules. On avait presque connu ça à la création de Google+, les déçus venaient voir du côté de Google si l’herbe était plus verte. Les créateurs d’Ello assurent que les données des membres ne seront jamais vendues comme sur Facebook, que le réseau gardera cette proximité entre les utilisateurs sans glisser au milieu des pavés publicitaires.

Pour aller sur Ello, il faut une invitation

40000 inscriptions chaque jour, on comprend que la version Bêta monte progressivement en puissance. Donc si vous voulez voir de plus près Ello, vous pouvez vous inscrire sur le site et attendre votre invitation. Ou alors fouiller sur le web et trouver un moteur d’invitations ou nous demander. On les donne !

Le reach de Facebook s’écroule encore

La visibilité de nos publications naturelles s’est écroulée, divisée par 2 en un an… L’étude d’Adobe nous confirme que sans payer la visibilité n’est plus possible auprès de nos Fans. Facebook a définitivement décidé de faire payer les marques… Selon Adobe l‘algorithme de Facebook a bien été modifié pour casser la portée organique sur la première plate-forme sociale. Par contre, les publications sponsorisées ont gagné 5%. Bizarre… Mais on ne vend toujours rien sur Facebook mais il faut y être… Quand le webmarketing rencontre la communication, la cohabitation est parfois difficile.

Le SMO ça sert à quoi ?

Dans ce contexte, il reste quand même important et peut-être plus que jamais d’optimiser la visibilité des marques, des entreprises sur les réseaux sociaux. Il nous faut être là où sont les clients. Et n’oublions pas comment les différents canaux de communication peuvent aboutir dans une stratégie cross-canal. Médias sociaux, une affaire à suivre !
 
 
 

Réseaux sociaux : les meilleures solutions de publicité<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Des tweets sponsorisés plutôt que des publications Facebook sponsorisées

Voilà un constat qui ne doit pas faire plaisir chez Facebook. En effet, cette étude va tout à fait à l’encontre des préconisations de Facebook. Suite à la chute vertigineuse du reach soit la visibilité des publications de page auprès des fans, Facebook nous conseillait vivement de passer aux publications sponsorisées afin d’obtenir une visibilité ciblée ou une visibilité retrouvée : 100% de fans ! Voyons ce qu’il en est vraiment…

Publications sponsorisées Facbook ou TwitterQuels sont les publicités qui transforment le plus sur les médias sociaux ?

  1. Twitter avec 3,9%
  2. Facebook avec 3,1%
  3. Pinterest avec 0,2%

Mais si l’on compare avec les résultats organiques ou naturels, on s’aperçoit que la pertinence de la publicité est toute relative selon les plateformes.

  • ➫ Pour Twitter, il est utile de passer à la publicité car le taux de transformation est deux fois supérieur au naturel soit 1,5% en organic et 3,9% en payant.
  • ➫ Pour Facebook, il semblerait que les statistiques soient vraiment très désobligeantes. Le fameux modèle publicitaire qui nous garantit 100% de visibilité ne transforme en fait pas beaucoup mieux que le naturel : 3% pour le naturel et 3,1% pour le payant. comme quoi, la publicité n’est pas toujours la solution.
  • ➫ Pour Pinterest, les chiffres sont sans appel. On perd de l’argent à acheter de la publicité sur le réseau avec un meilleur taux de transformation sur le naturel que sur le payant : 1,1% contre 0,2%.

Pourquoi faire de la publicité sur les médias sociaux ?

Si cette étude nous offre des enseignements très intéressants, n’oublions pas que les objectifs sur les médias sociaux ne sont pas forcément les mêmes que sur des liens sponsorisés (Adwords), des comparateurs ou de l’affiliation… La publicité sur les médias sociaux sert aussi la notoriété de la marque, la réputation et pas uniquement le ROI.

Le social shopping n’existe pas !

Même si on peut noter des initiatives chez Twitter ou Ebay, jusqu’à présent, les médias sociaux n’ont jamais été reconnus comme un canal de transformation. Ce qui se confirme par le faible taux de transformation de chacun des modèles publicitaires.


Les budgets des campagnes sociales doivent donc être pensés en fonction des objectifs de chacune des plate-formes sociales et des indicateurs retenus… A suivre !

Médias sociaux, e-réputation et personal branding<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Pourquoi je ne veux pas aller sur les médias sociaux

Faire face à un bad buzz
Les entreprises doivent prouver qu’elles sont green, sociales, responsables… Enfin, voilà tout le discours de justifications des grandes entreprises qui considèrent bien souvent l’écologie, le développement durable ou le bien être au travail comme un axe de communication voire un nouveau marché.
Mais avec les médias sociaux, on sort du simple rôle d’annonceur. On ne va pas être vert avec un simple 4 par 3… Il va falloir en faire la démonstration. Et si seulement la campagne a été à la hauteur, les Internautes finiront pas juger telle ou telle entreprise sociale, responsable, verte. L’e-répuation n’est plus décidée mais socialement accordée…

Il ne suffit plus de l’afficher, il faut le montrer et être reconnu légitime !

Avec ce nouveau paradigme, beaucoup d’entreprises redoutent le jugement des médias sociaux. Souvenez-vous de Kit-Kat France (Nestlé) qui a abandonné Facebook suite à un rapport de Greenpeace sur l’huile de palme alors que Nutella enfonçait le clou avec Nutella parlons en…

e-Réputation : Quand les médias s’emballent

Le problème avec Internet, c’est que tout va trop vite. Pour ceux et celles qui ont connu les grandes heures des agences de communication, avec des plans de crise millimétrées, il faut tout revoir. Aujourd’hui les Internautes sont organisés pour résister aux mensonges de la communication, de la publicité. Les lanceurs d’alertes ou journalisme citoyen, participatif sont bien souvent à l’origine des scoops des médias traditionnels.
De l’affaire DSK dévoilée par un simple tweet plus ou moins neutre à l’affaire Snowden, les dégâts pourraient être beaucoup plus importants pour les services de Com. Imaginez si les salariés de PIP (Implant mammaire), la Lauragaise (ex-Spanghero) ou Servier (Mediator) avaient pris la parole…
Twitter début de crise ou de com
L’expérience des salariés de Michelin confirmerait l’omerta admise par tous sur les risques pris de communiquer sur son entreprise via un profil personnel. Et pourtant, les Internautes sont dans la majorité des cas très gentils avec les marques, les entreprises, les vrais risques pour l’e-réputation de l’entreprise sont rares. Un peu d’opportunisme pour gérer de gros achats ou obtenir des réductions mais les campagnes de Dislikes sont assez rares.

Bad buzz sur les médias sociaux

La principale crainte avant de se lancer : connaître un bad buzz comme les grandes marques ou les personnalités connues. Mais le problème ne réside pas dans le caractère perfide des médias sociaux. Le bad buzz aurait certainement lieu de toute façon. Si on reprend cette historique bad buzz de Kit-Kat, quel a été le dysfonctionnement ?

Un cas d’école de bad buzz

Quand Greenpeace a réalisé son rapport sur l’utilisation d’huile de palme, il n’est pas question d’un projet qui cible une marque en particulier. C’est un rapport sur les usages de l’industrie agro-alimentaire. La preuve, les Internautes envahissent la page de la marque pour obtenir une confirmation sur la véracité du rapport. Et là, Nestlé a choisi la mauvaise stratégie… Ne pas répondre ! Comment peut-on faire le choix des médias sociaux si l’on ne souhaite pas aller à la rencontre des Internautes, des clients… D’autres comme les 3 Suisses ou Carrefour sont experts dans la maîtrise de la communication et des rôles répartis entre le Community Manager et les Directions.
Évidemment, la défense n’était pas évidente. Comment justifier que la marque utilise de l’huile de palme hormis pour des raisons de coûts ? Soit plus de marge pour les actionnaires…
Par contre chez Nutella, les dirigeants avaient anticipé ce problème en déplaçant le discours sur l’affirmative, affirmative du content branding :

Oui on utilise de l’huile de palme, oui l’huile de palme est bonne pour la santé…

Si on jouait au buzz ?!

Un serious game pour découvrir les situations de crise
 
Alors si l’aventure des médias sociaux vous tente mais que vous avez encore quelques craintes, voici l’outil qu’il vous faut. Un serious game dédié à la gestion d’une situation de crise. Voilà de quoi anticiper les éventuelles questions délicates et tenter les différentes approches pour sauvegarder les clients et investisseurs.

Vous êtes plutôt Nestlé ou Nutella ?

Alors si vous avez déjà votre Spin Doctor ou si vous pensez avoir le tempérament de l’influenceur, Jeu d’influences est fait pour vous. Au delà du jeu de rôle, vous retrouverez également les programmes dédiés aux jeux d’influences et à la maîtrise de l’image de votre marque sur France 5 et les partenaires à l’origine du serious game..

Bienvenue dans le monde des médias !

Emprise des médias et gestion de crise
Sur fonds de vague de suicides (Références aux grandes entreprises françaises), le dirigeant que vous êtes va devoir faire face à une situation de crise et la gérer pour en sortir et vous en sortir… Pour cela, surveillez votre :

  • UBM : Unité de bruit médiatique : à 100 vous avez perdu !
  • Confiance : la confiance que vous accorde votre spin doctor. Doit être supérieur à zéro sinon…
  • Stress : votre état émotionnel : à 100 vous avez perdu. Burn out !!!

Unité de bruit médiatiqueLe tout avec une bande son qui confirme les enjeux, n’oubliez de mettre le son sur ON. A tester chez soi donc…
Et après cette expérience, on comprend le succès des serious game dans les grandes entreprises et cabinets RH. Bonne crise à vous !
 
 
partagez-gestion-crise

Campagne d'urgence avec Google shopping pour ne pas manquer Noël<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Créer une campagne Google shoppingA 4 semaines de Noël, il est trop tard !

Et pourtant on vous avait prévenu. Mais tous les ans c’est pareil. Il faut l’avouer, le métier d’e-commerçant c’est avant tout un métier de commerçant. Savoir acheter et savoir vendre pour le résumer en quelques mots !
Et c’est d’ailleurs tout à votre honneur de ne pas vouloir mélanger les genres… Il est vrai qu’Internet traîne des mythes avec des commerçants qui ont fait fortune en passant au e-Commerce ou des développeurs qui ont gagné des millions avec une start-up lancée dans le garage de la maison des parents… Mais ça, c’était avant ! Internet est devenu trop concurrentiel et trop compliqué pour aujourd’hui faire fortune avec seulement une bonne idée.

Que peut-on faire pour ne pas passer à côté de Noël quand on a une boutique en ligne et qu’il ne nous reste que 4 semaines ?

Alors de manière très pragmatique, faisons le tour des leviers qui vont nous permettre d’être visibles ou alors de transformer, soit vendre ! Même dans une approche multi-canal devenue obligatoire pour tout marchand aujourd’hui ou plutôt cross-canal, il va falloir faire des choix en fonction du contexte et des objectifs.

Les canaux de vente que l’on va délaisser

  • Médias sociaux

Si vous n’avez pas encore investi à ce jour les médias sociaux, la période de Noël ne sera pas forcément la plus propice. Sans oublier le temps nécessaire pour obtenir les premiers retours, non en termes de ventes mais en termes de recommandation sur Facebook notamment. A défaut, un début d’automatisation de campagnes mais cela servira plus à jeter une ligne à l’eau en attendant, si jamais ça mord…

  • Référencement naturel

Dommage de ne pas y avoir pensé avant, c’est sûrement le canal le plus sûr et le plus régulier. Mais en 4 semaines, aucun référenceur digne de ce nom ne pourra vous promettre de remplir le tiroir caisse avec une campagne SEO à créer aujourd’hui. Il faut du temps pour le référencement naturel de qualité.

Les canaux de vente que l’on va privilégier

  • eMailing

Voilà des idées qui commencent à toucher du doigt la réalité du commerce en ligne. Le seul problème est la qualité des bases utilisées pour l’envoi. Comment avez-vous collecté ces adresses, adresses louées ou achetées…
La force de l’emailing est sa capacité à fidéliser. Les destinataires vous connaissent, ils ouvrent et cliquent. Dans une campagne de recrutement, la réalité peut être bien différente…

  • Liens sponsorisés : Google Adwords et Google shopping

Pour être premier sur Google en moins de 5 minutes, il n’y a évidemment aucun équivalent. Par contre, en période de Noël, les enchères risquent d’être un plus hautes qu’en période dite normale sur Adwords. Le maître mot sera donc d’utiliser Google Adwords avec un vrai budget dédié à l’achat de mots clefs. Dans le cas contraire, c’est presque peine perdue. Mais tout dépend évidemment de vos objectifs et du ROI attendu.
Par contre Google shopping, c’est la bouée de secours pour tout commerçant qui a manqué d’anticipation ou de temps !

  • Pourquoi lancer une campagne Google shopping pour Noël ?

Google shopping c’est l’assurance de voir vos produits en première page de Google, proposés dans le cadre du comparateur de prix de Google. Évidemment les coûts par clic vont certainement être plus élevés en cette période de fêtes. Notamment, car beaucoup de marchands ont délaissé Google Shopping avec la fin de l’offre gratuite et que tout le monde se rend bien compte aujourd’hui que c’était une erreur d’abandonner les campagnes créées.
Google shopping c’est la possibilité d’envoyer à partir du flux de votre catalogue, les informations essentielles pour donner envie aux Internautes d’acheter vos produits. Un achat basé sur le visuel du produit et non plus sur des résultats texte, un prix connu dès le premier clic, une visibilité sur d’éventuelles promotions additionnelles et un détail des frais de port.
Google shopping c’est l’assurance d’envoyer votre catalogue ou une segmentation de votre catalogue sur la première page de Google. Et pour cela, on pourrait même considérer que vous n’êtes pas en retard ?!
L’outil est extrêmement rapide à paramétrer via Merchant center et le lancement de la campagne sur Google Adwords permet de bénéficier de tous les avantages offerts par Google…
Plus d’hésitation possible, lancez votre campagne Google shopping pour Noël. De plus, vous serez même en avance pour les soldes à venir…
Internet Communication vous accompagne dans la création de vos comptes Merchant center et Google Adwords. En tant que membre de Google Partners, nous pouvons vous offrir des chèque cadeaux d’une valeur de 200€.
Contactez-nous pour créer votre première campagne Google shopping !
Contacter Internet Communication

Bienvenue sur Internet Communication<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Internet communication est de retourInternet communication, votre solution de visibilité web !
Faites appel à des professionnels du surf !

Internet Communication est de retour pour vous proposer de nouvelles offres de communication web. Pour ceux qui nous suivent depuis le début de l’aventure, il est vrai que cette pause a été plus longue. Nous avons vogué vers différents projets pour enfin revenir à notre métier de base, ce qui fait notre culture et notre savoir-faire :

  • Créer des contenus adaptés au web
  • Définir des stratégies globales pour vos objectifs
  • Avec des outils simples de prise en main pour nos clients

De la création de site à la gestion de vos campagnes, nous avons toujours une solution à vous proposer

Pour la création de sites Internet, nous refusons toujours les projets Usine à gaz avec les dernières tendances et tous les anglicismes qui les accompagnent. Notre philosophie est de proposer des solutions adaptées et dimensionnées en fonction de vos objectifs.
Nous réalisons donc des sites éditoriaux, sites vitrines, sites e-commerce pour les professionnels.
Nous avons un nouveau projet qui a passé la phase Bêta avec succès, nous vous en reparlerons :

Maison à vendre s’adresse aux particuliers qui souhaitent vendre leurs maisons avec une mise en relation sans intermédiaire. Internet communication leur propose un site Internet entièrement dédié à la vente de leurs biens immobiliers (Textes de descriptions non limités, photos, vidéos, contact direct…). Rien à voir avec l’offre du marché et les fameux sites gratuits. Nos sites sont optimisables pour le référencement et prétendent à la première place sur Google

Votre communication web pour les surfeurs et surfeuses les plus exigeants : Vos clients !

Internet communication c’est une approche globale de votre communication pour Internet. et pour cela, nous vous proposons un accompagnement sur la gestion de vos campagnes, la création de contenus et stratégies éditoriales, la veille et l’analyse statistique de votre trafic.
Que vous souhaitiez mettre en place une campagne de liens sponsorisés (d’Adwords à Facebook), d’emailing, de blog d’entreprise, de présence sur les médias sociaux à l’animation de communautés, nous avons des offres par abonnement ou par campagne.

Internet communication connait ses limites

Nous restons fidèles à nos principes de qualité, avec une gestion personnalisée de chaque projet. Ainsi nous nous devons de limiter le nombre de nouveaux clients. Il est évident que cela peut décevoir. Nous en assumons le risque pour ne jamais manquer à nos engagements…

Pour parler comme nos pairs :

“Internet communication ne comprend toujours pas ce que veut dire Client One shot !”

Pour nous contacter afin de nous présenter vos besoins, obtenir un conseil : CONTACTContacter Internet Communication