Comprendre le fonctionnement d'un moteur

Comment utiliser Google pour être visible ?

Comment utiliser Google pour être visible ?

L’algorithme de Google reste un mystère

Cette infographie n’est pas une nouveauté mais son graphisme et son approche du fonctionnement de Google nous a persuadés d’être représentés aujourd’hui.
Alors même s’il y a des ajustements et des commentaires à apporter, le fonctionnement laisse encore rêveur.

Un moteur de recherche complexe

De la requête à l’exploration de l’index de Google, en passant par les filtres de qualité, être premier sur Google est un vrai travail de tous les jours.
On ne parlera pas de jeu de piste, mais un bon référenceur se devra d’avoir un certain sens de l’orientation et de l’observation.

How Google Works.

Enregistrer
Enregistrer

Optimisation sémantique avec les nouveaux outils de Google

Comment utiliser les nouvelles box de contenus de Google

Pas simple de s’y retrouver dans les résultats de Google. Les anciennes pratiques de référencement naturel nous invitaient à nous positionner sur les mots clefs des Internautes voire l’expression exacte. Solution permettant encore aujourd’hui de venir hacker les Doodle sur des thèmes parfois plus ou moins éloignés…

Quelle stratégie SEO pour les Knowledge graph, answerbox, instant answer…

Selon le tableau blanc du vendredi de chez MOZ, il faut avant tout distinguer les espaces dédiés et comment il est donc possible de les utiliser :

Customized instant answer

Il s’agit des réponses proposées par google sur des questions d’actualité comme la météo, le programme TV ou les dates d’un événement.
customized instant answer

Knowledge graph answer

Une réponse encyclopédique sur un point précis : explication de concept, définition…
knowledge graph answer google

Knowledge graph sidebar

L’état des connaissances sur un sujet, une ville, une entreprise, une personnalité. La réponse est située à droite à la différence des blocs précédents.
knowledge graph sidebar

Extracted instant answer

La réponse à une question fréquente des Internautes, avec un contenu pouvant être actualisé en fonction de l’actualité.
Réponse google
Comme vous le comprenez avec ces différents exemples, les résultats choisis et mis en avant par Google prennent de plus en plus de place dans une page de résultats. Et leurs sources peuvent être plus ou moins citées…

Quelle stratégie adopter face à la mise en avant des contenus sémantiques de Google ?

Est-ce que les knowledge graph, answers correspondent à vos objectifs de visibilité ? Il peuvent être considérés comme inutiles car ne générant pas de trafic qualifié, un public peu averti et encore en phase de découverte… Ce que nous avons connu avec la recherche image qui générait moins de trafic du fait de la nouvelle interface.
Quels seraient les contenus, les informations, les services rendus qui pourraient être repris par Google car répondant aux besoins des Internautes ? Il y a la possibilité ici de mettre en avant ou de reprendre du contenu existant afin de profiter des answers de Google.
Est-ce que les customized answers peuvent répondre à vos besoins ? Souhaiteriez-vous voir apparaître de nouveaux formats répondants à vos besoins, votre site, vos contenus et vos clients ? Proposer plus de contenus personnalisés semble être une stratégie qui réponde aux tendances actuelles de la recherche.

Plan d’action pour mieux utiliser les données sémantiques avec Google

Premier point : comment évaluez-vous les opportunités des mots clefs ? Prenez-vous en compte les résultats potentiels dans les serps ? Quel est le CTR attendu ? Le volume de requêtes ?
Deuxième point : quels sont les contenus non pris en compte par les knowledge graph et instant answers ? Vos clients, vos prospects ont des habitudes de recherche, votre environnement métier génère des interrogations spécifiques ou des centres d’intérêts.
Troisième point : quelles sont les données structurées que vous pourriez ajouter à vos contenus afin de faciliter le travail de Google dans les espaces de réponse ? Il s’agit de mettre en avant vos contenus avec un niveau de balisage plus fin que celui proposé par vos concurrents.
Quatrième point : la force du webmarketing est de pouvoir analyser chacune des expériences à l’aide d’indicateurs de performance. Dès la mise en place des tests, il faut prévoir la mesure des résultats : plus de trafic, plus d’affichages, meilleur CTR, plus de transformations…
Cinquième et dernier point : est-ce que les balises titres, descriptions correspondent aux objectifs des requêtes visées, de la longue traîne ou de questions spécifiques ? Il est important d’apporter une cohérence entre les différents éléments et ainsi permettre à Google d’extraire les bons contenus.
 
Rand Fishkin a vraiment un savoir faire pour donner envie de tester de nouvelles pistes de référencement naturel. Une vision du SEO qui confirme vraiment que nous avons du travail à faire pour améliorer la visibilité et la qualité des contenus sur les moteurs de recherche.
 

Authorship, un indicateur pour le référencement ?

Authorship, un indicateur pour le référencement ?

Google+ revient au coeur du référencement naturel

La fin de Google+ est annoncée toutes les semaines, son manque de visibilité ou d’utilité également. On notera tout de même que le seul intérêt prouvé de Google + est bien son impact sur le référencement naturel via l’optimisation des pages Google+ dans la géolocalisation et parfois la reprise des posts Google+ auprès de vos communautés. Sans oublier le Knowledge-graph qui fera peut-être la pluie et le beau temps du SEO de demain…

rel=”author” un indicateur de qualité pour votre site

Si vous vous souvenez, dans des temps anciens, Google avait demandé la signature Google+ de chaque article afin de mettre en avant leurs auteurs. Ce qui paraissait pertinent pour le moteur de recherche et pour les internautes. Choisir un livre en fonction de son auteur est peut être un modèle applicable au web ? Et cette vision de la qualité des contenus semble très complémentaire de la logique du Page Rank
L'authorship, indicateur seo ?

La fin de l’authorship ou pas ?

Au SMX East, un Googler, Gary Illyes, a donc affirmé qu’il ne fallait pas se débarrasser trop vite de la balise rel=author. En effet, elle pourrait peut-être servir à nouveau !
Aucune précision sur son réel usage mais on retrouve bien ici la stratégie globale de Google qui fait des tests avec les référenceurs et webmasters. Effets d’annonces après effets d’annonces, Google analyse ce qui reste et voit si cela peut être pertinent.

Chronologie des annonces authorship

  • 28/06/2011 : Création de Google + et du rel=author
  • 06/2014 : Suppression du rel=author
  • 09/2015 : Rel=author, cela peut toujours servir

Bon, il faut voir le bon côté des choses. Le rel=author, c’est une ligne de code dans votre header. Un caprice de Google qui ne porte pas vraiment à conséquences pour une fois 😉

Et si le knowledge-graph devenait un atout du référencement naturel

Qu’est-ce que le Knowledge-graph ?

Encore une boite de Google… Non une entreprise dédiée à couvrir les besoins du futur mais un boite de réponse à mi-chemin entre le référencement naturel d’hier et les Google glass ou moteurs de recherche vocaux ou assistants personnels de demain.
Résultats Google dans le Knowledge-graph

Le Knowledge-graph, on en a tous un

En théorie, chaque entreprise ayant une adresse physique peut prétendre à un Knowledge-graph notamment sur une requête exacte. Sur un mot clef, cela devient plus difficile mais possible.
Cette boite de Google reprend les informations importantes sur votre entreprise voire ses derniers posts, partages sur Google+ ou son blog.

Fiche d'identité sur Google

Test découvert par Search engine land

Le Knowledge-graph proposerait des liens

Après la fonction informationnel du Knowledge-graph, Google tente d’utiliser cette boite d’infos pour permettre à l’Internaute d’accéder à une page web. Jusqu’à présent, seuls les résultats des Serps permettaient d’accéder à un site. Avec ce test, Google proposerait une nouvelle façon de générer du trafic, principalement sur la notoriété et vers la page d’accueil. Mais voilà un nouvel enjeu d’acquisition de trafic, extrêmement mis en valeur et bénéficiant de tous les facteurs de réassurance… Ce n’est plus la position 1 ou être premier sur Google, c’est être au delà des Serps…

Comment avoir un Knowledge-graph ?

Si l’information découverte par SearchEngineLand est évidemment à prendre en compte pour anticiper les mises à jour de Google. Il faut désormais se concentrer sur l’optimisation de cette boite d’infos. De la page Google+ aux données structurées en passant par les application/ld+json, il faut faciliter le travail des robots de Google.
Le référencement naturel reste plus que jamais une bonne optimisation du code, du crawl des robots et du contenu. Une page moribonde sur Google+ n’aura certainement pas l’effet escompté…

Infractions aux consignes de Google, attention aux sanctions

Infractions aux consignes de Google, attention aux sanctions

Se faire prendre par la patrouille Google une fois

Si votre site fait l’objet d’une action manuelle de l’équipe anti-spam de Google, vous recevez normalement un mail avec la demande de correction. On vous explique alors ce qu’il faut modifier sur votre site. Une fois les corrections apportées, il vous est possible de soumettre votre site pour évaluation aux équipes de Google.
Comme le montre Google, le fait de faire un lien sans balise no-follow peut être une mauvaise pratique. Les exemples sont parfois tout aussi parlant que les longs discours sur le référencement naturel 😉
Sanction manuelle pour pratique spammante

Sortie d’une action manuelle

A la différence des mises à jour algorithmiques, il est possible de sortir très rapidement d’une action manuelle de Google. Si la correction apportée convient, votre site peut sortir en quelques jours de la pénalité là où il faudra plusieurs mois pour une mise à jour Panda ou Penguin. Une simple demande de réexamen et le tour est joué !

Après avoir résolu le problème, vous pouvez nous envoyer une demande de réexamen. De nombreux webmasters parviennent à obtenir la révocation de l’action manuelle en suivant ce processus.

Se faire prendre par la patrouille Google deux fois

Mais voilà que Google constate un manque de sérieux chez certains webmasters qui n’hésitent pas à tromper l’équipe anti-spam. Dans la cas d’une action manuelle, ils apporteraient la correction comme le ferait n’importe quel webmaster, ils demandent le réexamen du site et dès la levée de l’action manuelle, ils reviennent à la version dite spammante. En se disant qu’avant que Google ne revienne, ça peut toujours servir…
Ainsi l’équipe anti-spams se retrouve à sanctionner plusieurs fois un même site pour la même raison.
Sanction manuelle ou algorithmique

Une sanction Google pour les récidivistes

Google répète les mises en garde et serait peut-être en passe de nous préparer un permis à point pour webmaster

Afin d’éviter de telles situations, nous encourageons les webmasters à respecter nos consignes, et à éviter tout particulièrement de répéter une infraction. Au sein de l’équipe Google Search Quality, nous veillons à protéger les internautes en supprimant le spam de nos résultats de recherche.

Pour retrouver l’article du Blog officiel de Google.

Nom de domaine en .Paris

Nom de domaine en .Paris

Mise en vente des noms de domaine en .Paris

Les conséquences de la personnalisation des résultats chez Google impactent toutes nos stratégies de visibilité. Le référencement naturel se retrouve parfois de plus en plus noyé dans une stratégie marketing de gros sabots.

Pour être visible des clients parisiens, achetons un .Paris !
Et pour les toulousains, on fait quoi ?

Et la géolocalisation bat son plein et risque de prendre de plus en plus d’importance dans notre travail de visibilité. La petite mise à jour de cet été a déjà tenté de nettoyer les résultats sur-optimisés en local, le bourrinage dans ma ville…
Domaine et Tld en .paris

L’Afnic et Core ouvrent les enchères

Donc si l’envie vous en dit, avoir son site en .Paris pour vendre parfums ou objets de luxe peut s’avérer un choix de communication. On bénéficie de la notoriété de la ville et cela permet de retenir plus facilement le nom de votre site.
On est bien d’accord, c’est de la communication pure aujourd’hui !

« Les ventes débutent le 14 septembre 2015, chaque vente durera une semaine à compter de la première enchère. La plupart des adresses disponibles ont une mise à prix de 250 euros. »

Matthieu Credou, directeur marketing de l’Afnic – Le Monde Informatique

Et qui dit communication, dit prix hallucinants. 250 à 2500€ pour un nom de domaine quand un .com peut vous coûter 6€… Il est vrai que le budget marketing devient de plus en plus important comparé au budget alloué à la création de site.

Prestige des Tld ou foire aux gogos

Si l’Afnic et la ville de Paris souhaite sur-vendre leur extension, au nom de la puissance commerciale de ce petit mot. L’enchère la plus chère ira d’ailleurs au marché le plus concurrentiel :

immobilier.paris : mis en vente le 21/09/2015 à partir de 2500€…

Le bénéfice des ventes ira renflouer les caisses de la ville de Paris. Le marketing territorial a de beaux jours devant lui.

Géolocalisation et référencement naturel

L’achat de Tld, de domaines n’est plus un avantage aux yeux de l’algorithme de Google. Nous avons connu les mises à jour de type Exact Match Domain (EMD), qui devait protéger le référencement des achats spammeurs. Aujourd’hui, Google confirme qu’il n’accordera pas de positionnement du fait d’un TDL significatif, pour l’instant…
On peut très bien imaginer Google analyser de près la vente du point Paris et accorder ainsi en toute confiance, une meilleure visibilité aux 100 entreprises parisiennes, choisies par la ville de Paris, comme l’aéroport de Paris. Pourquoi Google ne ferait pas confiance à une administration alors qu’il accorde toujours un intérêt supplémentaire aux domaines d’autorité comme les .gouv, .edu, etc.
Spammeurs et pratiques black-hat
Les spammeurs ne sont pas toujours ceux que l’on croit 😉

Diagnostic référencement naturel en 5 questions, par où commencer ?

Stratégie SEO, ce qui est à vérifier

Avec la rentrée, de nouveaux projets prennent place et il est important de faire mieux et d’anticiper tous les grands rendez-vous de fin d’année. Pour cela, on prendra soin de mobiliser les budgets utiles pour les campagnes payantes. Mais qu’en est-il de la visibilité SEO à moyen et long terme ? Comment faire en sorte que votre site fasse le travail nécessaire juste par sa pertinence.
Pour cela, il faut s’assurer que votre site est visible auprès des clients, concurrentiel pour être le premier et surtout Google friendly.
S'adresser à ses clients

Tableau blanc du vendredi, la recette de MOZ

Si on allait chercher un peu d’inspiration du côté de chez MOZ et des didactiques tableaux blancs du vendredi avec Rand Fishkin.
Tout commence par un bon diagnostic SEO des atouts de votre site. Mais que faut-il regarder ? Ainsi, pour une analyse exhaustive, Rand Fishkin nous propose d’analyser :

  1. Comment choisir les bons mots clefs ?
  2. Comment obtenir des liens ?
  3. Optimisation technique du site, vitesse et mobile
  4. Comment échapper à Penguin et Panda ?
  5. Et enfin, quand tous ces efforts seront-ils enfin rentables ?

Assez de blabla sur le référencement naturel

C’est certainement le meilleur conseil du jour, ne plus écouter toutes les litanies sur le référencement naturel, avec toujours les mêmes indicateurs en ligne de mire. Avec les fuites, les tuyaux, les recommandations des Googlers sur Twitter et Google+ commentés mille fois chez les blogueurs SEO dont nous faisons parfois partie? Nous l’admettons volontiers…

1 – Le référencement naturel, cela doit être une expérience utilisateur avant tout

Et comme nous le rappelle Rand Fishkin, la première chose à prendre en compte c’est l’utilité de votre site, comment aidez-vous les internautes dans leurs recherches ? Matt Cutts nous bassinait avec le service rendu mais nous y sommes aujourd’hui. Oubliez les mots clefs mais réfléchissez aux réponses utiles.

2 – Quelle est la valeur de votre message par rapport à l’existant ?

Les pratiques Black hat nous ont montré l’importance du contenu et de la relative question du contenu unique. En fait, ce qui importe, ce n’est pas le contenu unique mais la réponse unique que vous fournissez. L’originalité de votre approche soit la pertinence de votre message.
Il ne faut pas se contenter de répéter ce qui se dit et se fait déjà ailleurs, chez vos concurrents. Il faut une vraie réponse apportée aux questions des internautes, répondant réellement à leurs problèmes. Et non un simple article contextuel pour toujours allonger encore plus la longue traîne. Cela n’est plus suffisant.

3 – Créer des contenus qui méritent d’être relayés

Pour faire écho à la récente étude de Buzz Sumo dont nous parlerons certainement plus en détails dans les prochains jours, les articles sont naturellement peu partagés et peu linkés. Pour réussir le buzz, générer des likes, tweets, G+ ou autres recommandations, il faut produire du contenu qui génère cet enthousiasme, ce partage. Ainsi, en écrivant vos articles, il faut penser à cette dimension de partage : pourquoi un article pourrait intéresser les internautes ? Et pourquoi ils en parleraient à leurs proches ? Et qui pourrait être intéressé par votre contenu ?
N’écrivez plus comme on lance une bouteille à la mer mais personnalisez vos écrits. A qui vous adressez-vous doit être la question qui vous aidera à définir votre contenu. Les internautes sont habitués à une navigation personnalisée grâce à Google, nous ne pouvons plus leur proposer des contenus génériques…

4 – Et si on parlait objectif du site Internet ?

On aborde ici un point délicat car tellement évident qu’il est autant oublié. On ne peut pas produire du contenu sur un site Internet sans se poser la question de ce que l’on attend du comportement des Internautes. Un internaute qui arrive sur votre page, qui consulte votre article, que doit-il faire ensuite ?
Il est ici question de logique de landing page, de call to action, de tunnel de conversion, de suivi d’objectif… Mais la seule question revient à la stratégie globale de votre entreprise, de votre site : comment transformer en client les visiteurs de votre site ? Vous connaissez leurs besoins, rassurez-les, effacez les craintes afin d’apporter une réponse qui fasse preuve de votre expertise.
La réponse à cette question comprend votre stratégie de recrutement et votre stratégie de différenciation. Comment les internautes seront intéressés et comment suivront-ils le scénario de navigation proposé ?

5 – Comment rendre visible aux yeux de Google le travail que vous réalisez pour vos clients ?

Dans de nombreux cas, l’offre faite aux internautes est de qualité. Par contre, rien n’est fait pour les moteurs de recherche. Ce qui conduit à rendre une offre de qualité invisible sur le web.
Votre site doit avant tout être conçu aussi pour les crawlers, les spiders des moteurs de  recherche. Il faut garantir une découverte et une exploration fluide, cohérente et rapide.
Vos contenus doivent être mis en forme pour les robots. On parle beaucoup dans l’actualité SEO de la pertinence retrouvée des rich snippets. Mais il est certain qu’une structuration optimisée de vos contenus facilitera leur exploration et leur mise en avant.

 

Comment être en première page de Google ?

Comment être en première page de Google ?

Tous en première page de Google…

Google prépare les cadeaux de fin d’année, et pourrait ainsi nous proposer d’être en première page de Google sans rien faire, sans payer. Il ne s’agit pas du deuxième volet de la mise à jour de Pigeon ou de la géolocalisation des résultats mise en place cet été. Vous savez, cette prochaine option qui pourrait permettre d’être visible en payant. A confirmer mais les 3 résultats de géolocalisation pourraient donner plus de place aux annonces…
Nouveau logo pour le moteur de recherche

Moins d’adresses en première page

C’est une mauvaise nouvelle sans en être une. Car pour ceux qui travaillent le référencement naturel, les résultats contextualisés de Google commencent à occuper beaucoup de place et même trop. Entre les box de réponse, le Knowledgegraph et autres personnalisations, la mort de la recherche naturelle est plus qu’avancée.

Une seule page de résultats chez Google

Que vous soyez 1er sur votre requête ou 100ème, on pourrait imaginer que tout le monde se retrouve en première page de Google. En effet, Google mène des tests sur la suppression des pages 2, 3, etc avec une seule page de résultat très profonde. On comprend qu’il ait supprimé tous les gadgets dans la méta-description, il devient urgent d’alléger la page de résultats.

La fin de la page 2

On le sait, les Internautes apprécient de moins en moins de devoir aller en page 2. Ils auraient nettement une préférence pour une reformulation de leur requête plutôt que de consulter la page 2. Alors, le moteur de recherche va leur proposer de scroller à l’infini ou presque…
Etre en première page veut toujours dire être parmi les trois premiers pour s’assurer un taux de clics à la hauteur de vos attentes. Etre en première page, en position 50 ne devrait pas forcément permettre de générer plus de visites mais certainement plus que que d’être le 50ème soit premier de la page 5.
Ce serait donc presque une bonne nouvelle… Version Google dans tous les cas ! A surveiller.
 

Que faire de son site Internet pendant les vacances ?

Fermer un site Internet et éteindre le serveur par respect pour l’environnement

Cette solution est presque un fait réel comme le raconte Search Engine Roundtable. Sans que l’on s’y attende forcément, des procédures assez incroyables sont mises en place pendant  les vacances dans différentes entreprises ou par obligation légale. Un rapide tour des pires solutions pour votre référencement naturel et pour votre activité.
Est-ce que les robots de Google partent en vacances ?

En Italie, fermeture du e-commerce pour les jours fériés

On est pas loin de nos dimanches ouverts ou non, des débats sur les zones touristiques en France. En Italie, le parlement vient de proposer une loi sur la fermeture des sites marchands les jours fériés. On perçoit très bien la grande expertise des parlementaires qui pensent l’Internet comme un réseau qui s’arrête aux frontières de l’Italie. On sait de quoi on parle, on a les mêmes chez nous…

Mettre son site en No Index pour les vacances



Voilà une vraie question à laquelle a dû répondre John Mueller : Faut-il oui ou non mettre son site en NoIndex, soit potentiellement le désindexer de Google afin d’éviter d’avoir des visites lorsque l’on est en vacances.
La démonstration faite était de dire que lorsqu’on part en vacances, on ferme sa maison, on évite d’enfermer des personnes à l’intérieur et on part. Pourquoi ne pas faire pareil avec un site web ?

Pourquoi on ne ferme pas un site pendant les vacances

Votre site peut vivre sans vous sans risque en théorie, vous aurez une somme de messages à votre retour mais on connaît tous ce problème. Pour le e-commerce, on pourrait bloquer les ventes ou informer des délais de livraison qui seront modifiés…
De plus, la mise en No Index des pages indexées ne se fait pas aussi simplement qu’un coup de clef dans la serrure !

Le référencement se fait dans la durée, 24H/24, 7jours sur 7, 365 jours par an

Est-ce que Google par en vacances ? Une mise à jour des algorithmes de Google en juillet ou août, cela s’est déjà vu. Même pour des grosses mises à jour…
Ayez une pensée pour votre référenceur qui travaille dans l’ombre toute l’année. Vous ne pouvez pas saboter l’ensemble de son travail à la veille des vacances, comprenez bien qu’il devra repartir à zéro… Mais notre expérience nous a montré, que les maladresses sont assez courantes pour anéantir le travail du référencement naturel :

Par exemple, changer de serveur en réinstallant une vieille version du site, cela fait des jolies 404 !

Exemple de robots.txt pour les vacances

User-Agent: Vacation
Disallow: /

Sans oublier Twitter

nofollow me into my holidays, thx 😀

Référencement naturel, et si on révisait pendant les vacances ?

Une année de SEO difficle

Comme chaque année, nous avons eu nos surprises de chez Google ou du moins la longue attente des surprises avec enfin une mise à jour de Panda… Une mise à jour lente comme notre activité sous le soleil qui plombe au mois d’août à Toulouse. Cette lente mise à jour, c’est aussi l’occasion de noyer le poisson. Mais est-ce que Google pourrait faire cela ?

Se détendre avec du référencement naturel

L’été c’est sieste au soleil et parties de cartes interminables au bar du coin. On préférera la belote, laissant le poker aux amateurs de bluff qui fréquentent plus aisément la City que le PMU. Et pourtant, la force de calcul n’est pas toujours là où on le croit… Laissons les spéculateurs à leur clim !
Pour les amateurs de vraies cartes, nous vous proposons une infographie qui peut s’avérer plus facile à comprendre et utiliser que beaucoup d’autres analyses du référencement naturel.

Le SEO en 8 cartes et 4 couleurs

Qualité des liensSearch metrics propose un résumé des indicateurs SEO selon :

  1. Le contenu
  2. L’expérience utilisateur
  3. Les aspects techniques
  4. Les backlinks

Facteurs d'optimisaton SEO
Voici donc le programme des vacances avec Internet communication, prendre un peu de recul, revoir ce qui s’est fait et ajuster le tir pour la rentrée. Alors, si vous en êtes, on partage !

Les robots de Google veulent accéder aux fichiers CSS et Javascript

Nouvelle exigence de Google pour le référencement

Via le Webmaster Tools ou Search Console, Google multiplie les messages aux webmasters pour leur demander de corriger leur fichier robots.txt.
En effet, Google voudrait pouvoir accéder notamment aux Fichiers CSS et Javascript pour améliorer le classement des sites dans les résultats de recherche. Ce qui veut dire que les robots de Google pourraient utiliser les informations contenues dans ces fichiers pour améliorer l’analyse d’un site.
Les robots de Google toujours plus exigents

Pourquoi Google veut utiliser les feuilles de style et le Javascript ?

Quelles informations les robots pourraient y trouver ? Est-ce que Google se positionne sur une meilleure prise en compte de l’expérience utilisateur ou est-ce encore un moyen de vérifier que le site est Google friendly, sans aucune manipulation cachée…

Nos systèmes ont récemment détecté un problème avec votre page d’accueil qui affecte l’affichage et l’indexation de votre contenu par nos algorithmes. Plus particulièrement, Googlebot ne peut accéder à vos fichiers JavaScript ou CSS à cause de restrictions dans votre fichier robots.txt. Ces fichiers nous permettent de comprendre que votre site Web fonctionne correctement. En bloquant l’accès à ces éléments, il est donc possible que le classement du site ne soit pas optimal.

Pour cela, rien de tel qu’un test sur sur la Search console

Il est possible d’explorer un site comme le font les robots de Google et donc comprendre l’importance des différents éléments dans la page :
Test de site selon les robots de GoogleEt si l’on explore la profondeur de la page, on s’aperçoit que sans CSS notre site est un peu vide…
Robots de Google dans Search console

Comment débloquer l’accès aux fichiers CSS et Javascript ?

Ainsi dans l’exploration proposée, Google présente les visuels et la liste des ressources bloquées. Pour chaque ressource bloquée, Google suggère une solution via la correction du fichier.robots.txt notamment.
Exploration des scripts
Et ensuite, la visite continue avec Google et présente les modifications à apporter.
 
Paramétrage du robots.txt
La simple suppression de l’interdiction ne fonctionne pas toujours, donc il sera préférable dans bien des cas d’afficher l’autorisation pour Google Bot :

User-Agent: Googlebot
Allow: .js
Allow: .css

Si on on donne dans le robots.txt une autorisation d’exploration, attention tout de même à ne pas laisser de consignes contradictoires :

  1. On supprime l’interdiction : Disallow: .js
  2. On autorise l’exploration : Allow: .js

Quelques spécificités sont à prendre en compte en fonction du CMS utilisé mais en suivant les recommandations de Google, en utilisant Search Console, on a tous les informations indispensables pour réussir ce petit caprice googlien…

Méthode pour faciliter l’exploration du site par les robots de Google

  1. Identifiez les ressources bloquées
  2. Mettez à jour votre fichier robots.txt
  3. Validez la correction à l’aide de l’outil Explorer comme Google

On notera surtout l’importance d’envoyer l’information à Google que toutes les restrictions ont été corrigées et que l’exploration par les robots répond désormais aux consignes de Google. Il en est de même pour l’ensemble des erreurs constatées sur Search console :

  1. Améliorations Html
  2. Erreurs 404
  3. Etc.

Voilà encore une peu plus d’information pour Google, et comme à chaque fois, on le fait pour lui faire plaisir et surtout parce que la visibilité et le référencement naturel pourraient en dépendre. On a bien compris cette petite insinuation :

il est donc possible que le classement du site ne soit pas optimal

Mise à jour de Google Panda 4.2

Mise à jour de Google Panda 4.2

Google Panda, une mise à jour qui devrait prendre son temps

Si l’on sait quand cette mise à jour de l’algorithme de Google a été lancée, soit le 18/07/2015, on a pour l’instant aucune idée du rythme de son déploiement et c’est là que demeure toute l’ambiguïté de Google comme le révèle Search Engine land.
Mise à jour de l'algorithme de Google

Google annonce une mise à jour qui va durer

Nous avons attendu 10 mois, ce qui est toujours sympa pour les sites impactés par Panda 4.1 et nous allons attendre quelques mois encore pour en constater les effets. Et Google irait encore plus loin, en annonçant que la mise à jour pourrait impacter le site que les effets ne seront pas visibles dans l’immédiat page par page.

Quel impact pour Panda 4.2 ?

Les effets sont sans surprise puisque Google annonce que Panda 4.2 toucherait environ 2 à 3% des requêtes en langue anglaise. L’impact sur la France sera à déduire des précédentes annonces… Ainsi, la dernière mise à jour concernait 3 à 5% des requêtes, le ménage se fait donc tout doucement et les mises à jour (la 29ème) sont de fait moins fortes.

Sortir d’une pénalité panda

Si depuis le 25 septembre 2015, vous n’avez pas modifié votre site, il est urgent de s’y mettre. En effet, sortir d’une pénalité algorithmique implique d’attendre la prochaine mise à jour de l’algorithme. Et nous y sommes !
Si vous avez fait le nécessaire pour vous débarrasser des contenus douteux sur votre site, des liens non naturels et autres techniques SEO malicieuses, vous devriez constater un retour de vos pages dans les résultats de Google, un retour progressif !

Moteurs de recherche et référencement naturel

Moteurs de recherche et référencement naturel

Référencement naturel et moteur de recherche : une relation compliquée

J’avais cru voir quelques actualités SEO qui surfaient sur la littérature pour adultes ou autre romance de porno-chic, pour parler SEO, actualité de Google… Mais l’ère du temps est bien plus au bilan qu’à la littérature !
Dans le monde de l’Internet, 20 ans c’est une éternité et les 17 ans de Google, certainement l’âge de raison. Moi aussi, je glisse maintenant dans la prose !

20 ans d’histoire commune

Au hasard d’une veille quotidienne, j’ai donc croisé cet article et cette infographie du Cigref. Pour tout vous dire, je ne connaissais pas du tout le Cigref. Donc pour réparer cet impair :

Le CIGREF, réseau de Grandes Entreprises, est une association créée en 1970. Il regroupe plus de 130 grandes entreprises et organismes français dans tous les secteurs d’activité (banque, assurance, énergie, distribution, industrie, services…). Le CIGREF a pour mission de « promouvoir la culture numérique comme source d’innovation et de performance »

Voilà une information qui devient plus intéressante, cet hommage au référencement naturel tombe soit dans la logique de la muséification ou alors, tous les marketeurs du monde entier finissent par comprendre que tout est référencement naturel ! De la visibilité de vos tweets, posts facebook ou de votre application, il va falloir se battre avec des algorithmes et être utile aux usagers. C’est du réf tout ça…
Comprendre le métier de référenceur

De l’optimisation pour les lecteurs : la bonne blague !

Si au travers de cet hommage du référencement naturel et de l’histoire des moteurs de recherche, on retrouve cette analyse générale qu’il faut privilégier les contenus, ne plus spammer, penser au lecteur… Enfin, tout ce que dit Google sans grand recul : Google friendly !
N’oublions pas le contexte particulier du référencement naturel, de l’information pour tous triée par des entreprises qui prétendent juger de la qualité et de l’intérêt commun. Quand les GAFA prétendent faire du service public…
Et tout cela doit se faire à travers des solutions mises à disposition par de très grandes entreprises,  qui n’ont pas forcément votre conception du monde…

Il est loin le bon temps d’AltaVista

Tout a commencé avec un moteur de recherche
Le SEO ne sera plus jamais comme avant et c’est tant mieux. Parce qu’il faut l’avouer, nous avons connu une période de stratégies technophiles des plus naïves et une absence totale de stratégie de contenus et de stratégie clients. Sans même parler d’une véritable expérience utilisateur avec un graphisme des plus douteux…

Vive le référencement naturel post 2015

Nos prochains chantiers de référencement naturel votre être encore plus merveilleux :

  1. Optimiser la visibilité des sites pour les Google-glass et autre gadgets de  cyborgs
  2. Mettre la main sur les assistants personnels de type Cortana, Ok Google Siri…
  3. S’assurer que les robots parlent aux robots : Internet des objets et autres applications merveilleuses…

Sur l’ensemble de ses points, on a comme l’impression que l’utilisateur devient secondaire malgré tous nos beaux discours qui veulent remettre au centre l’utilisateur.
Et comme le rappelle Eric Schmidt :

Google Search est construit pour les internautes, pas pour les sites !

Comment Google indexe les nouveaux noms de domaine ?

Quel nom de domaine choisir ?

En phase de création de site ou de concurrence plus présente, il est toujours question d’avoir le nom de domaine le plus opportun pour les clients mais aussi pour le référencement naturel.
Mais faut-il pour autant acheter :

  • .paris pour être visible auprès des clients parisiens ?
  • .bzh pour être visible en Bretagne ?
  • .sport pour cibler les sportifs ?
  • .guru pour être reconnu comme le Gourou le plus geek ?
  • Etc.

Google dans son blog pour les webmasters nous propose un petit rappel.
Nom de domaine et nom de marque

gTLD, domaines de premier niveau générique

C’est là un retour aux origines de l’Internet avec un début de spécialisation d’extension par domaine d’activité, compétence ou statut. Cela a été le cas avec le.org réservé initialement aux ONG et maintenant ouvert à tous.

Un domaine de premier niveau générique est un domaine de premier niveau destiné à accueillir des sous-domaines possédant une caractéristique commune autre que la relation à un pays.

Source : Wikipédia

Domaines de premier niveau national

On distinguera ainsi les domaines de premier niveau national ayant pour objectif de mettre en avant l’appartenance géographique. Le premier niveau national n’est pas contraignant et n’exige d’aucune manière que l’entreprise soit présente physiquement dans le pays. Mais certaines contraintes peuvent exister au niveau des bureaux d’enregistrement comme une adresse postale.

Domaine générique ouvert

Domaine générique ouvert est un domaine qui n’exige rien de l’utilisateur. Le .net en est un exemple. Avoir un domaine en .net est accessible à toute personne qui le souhaite même si son activité n’a aucun rapport avec Internet.

Domaine générique restreint

Domaine générique restreint est un domaine qui demande à son utilisateur de respecter certaines règles. Choisir un .biz implique de gérer un site Internet dédié au business… Mais aucun contrôle ne s’exercera sur le choix fait. Il s’agit plus d’un engagement moral de la part de l’utilisateur.

.guru
Ce domaine est destiné aux personnes ayant des connaissances approfondies dans un domaine d’activité.
Bien que le domaine soit destiné aux personnes ayant des connaissances approfondies dans un domaine d’activité, il est ouvert à tous sans restrictions.

Mais il y a aussi les domaines de premier niveau parrainé qui eux nécessiteront une validation du domaine d’activité comme les .edu, .gov, etc.
Enregistrement des noms de domaine

Est-ce que Google privilégie certains noms de domaines ?

Alors c’est plutôt la bonne nouvelle ou la confirmation d’un point souvent débattu. Google ne privilégie aucunement les nouvelles extensions pour le référencement naturel ni ne les sanctionne et quelques soient les mots clefs compris dans le domaine.
Au niveau des retours d’expérience, on notera quand même que beaucoup de référenceurs (américains notamment) accordent encore beaucoup d’importance aux mots clefs du domaine (Exact Match Domain). Alors s’ils peuvent susciter une certaine suspicion quand le choix est peu opportun, ils demeurent un atout en terme de visibilité…
Ainsi, la chasse aux noms de domaines resterait le terrain de jeu de la communication et du marketing selon Google!

Faut-il acheter les noms de domaines avec accents ?

Même si l’on reste sur des petits budgets, acheter tous les noms de domaines avec les variantes accentuées peut vous amener à gérer une centaine de noms de domaines soit plus de 500€ de budget par an, juste pour se protéger du cybersquatting !
Alors, Google confirme qu’il gère l’indexation de ces noms de domaines à condition de privilégier l’Utf8 pour leur optimisation.
Ces domaines sont alors identifiables grâce au préfixe xn pour les caractères accentués européens :

Noms de domaines internationalisés

Les domaines génériques de marque de lieu

Google ne privilégiera pas les .canon ou .paris et reste aujourd’hui sur les principes de référencement et géolocalisation définis dans les recommandations de Google sur le ciblage géographique ou site multilingue notamment.
Ainsi, les ccTLDs à savoir les Country Code Top Level Domains ou domaines de premier niveau nationaux restent la référence pour Google afin d’identifier le public ciblé par un site en .es, .fr ou .it…

Conclusions de Google sur l’usage des domaines et TLD

Ne misez pas sur les phénomènes de mode et privilégiez le choix d’un nom de domaine de manière durable. Une redirection est toujours possible mais nécessite toujours du temps pour être bien prise en compte.

De manière générale, il vaut donc mieux sélectionner un domaine qui répondra à vos besoins sur le long terme.

 

Les meilleurs référenceurs américains

Les meilleurs référenceurs américains

Les stars du référencement

Voici une infographie qui reprend la liste des meilleurs référenceurs ou peut-être les plus médiatiques. tout dépend de ce que l’on entend par Meilleurs !
Pour certains, un référenceur restera un homme ou une femme de l’ombre. Sa notoriété ne s’évalue pas au nombre de tweets ou d’articles mais plutôt à la satisfaction de ses clients et à l’impact des campagnes SEO.
Ne boudons pas notre plaisir, et vérifions par la même occasion si chaque nom fait bien partie de nos listes Twitter ou autre source de curation.
La liste des référenceurs américains

Top 3 des référenceurs américains

Un résultat qui peut être surprenant… En tout cas, on adore les carrières manquées d’acteurs des deux premiers :

  1. Rand Fishkin
  2. Matt Cutts
Fin définitive des émojis dans les serps de Google ?

Vous avez dit plus d’émoticone et autres émojis chez Google

Cela fait quelques semaines que les émojis n’amusent plus du tout les équipes de Google. De quoi Google accuse donc les émojis ?
Est-ce qu’ils gâcheraient les jolis résultats relevant des rich snippets ? Les étoiles de Google+ ? Les avis clients ? En fin de compte, toutes les initiatives de Google pour améliorer les méta-descriptions sans vous demander votre avis. Alors que les émojis, c’est vous qui les choisissiez !

Fin des émojis selon seroundtable.com

Attention, il y a fin et fin. Ne généralisons pas trop vite. En effet, cela peut être un détail mais quand il s’agit de générer des clics alors que les trois premières positions dans les Serps vous résistent, ça peut aider à attirer l’oeil de l’Internaute.
Pour être précis, Seroundtable relaie l’actualité de Thesempost.com

Fin des emoji dans les titresPlus d’émojis dans les balises Title

Voici la première nuance à apporter, les émojis n’ont pas disparu des Serps, les émojis ont disparu des balises Title. Donc, on peut imaginer les utiliser encore pour la meta-description de vos pages ! Pour combien de temps, nous ne le savons pas encore…

Plus d’émojis sur le web et l’internet mobile

La sanction est maintenant définitive, malgré les ambitions de Google d’avoir des index différenciés pour le web et l’internet mobile. Il n’y aura plus d’émojis dans les titres des résultats du web et du mobile.

Des émoticones, des émojis et autres babioles dans les serps

Même quand Google fait le ménage, on sait qu’il ne fait que rarement le ménage de printemps, le grand ménage. Alors, même si la suppression dans les titres est à prendre en compte, pour nettoyer les balises et récupérer ainsi quelques caractères… On a encore de quoi s’amuser semble-t-il…
emoji?

Passer votre BAC référencement naturel

Passer votre BAC référencement naturel

Quand le référencement naturel prend des airs de cours de physique

Voilà un outil qui doit être apprécié par les premiers de la classe du lycée. Je vous avouerai que non seulement je n’ai rien compris à cette infographie et en plus, je ne la trouve pas du tout didactique.
Il est vrai que du côté des infographies SEO la concurrence est rude !

A lire dans tous les sens

Si on oublie ses côtés prétentieux, on retrouve des informations importantes. Un tableau périodique des éléments dans lequel il faut piocher au grès de nos besoins.
Une seule fonction utile, être affiché sur le mur du bureau pour se l’approprier, retenir les informations les plus importantes et surtout, retenir au hasard du vol des mouches, une info à côté de laquelle on était passé…

Un tableau périodique des indicateurs de référencement naturel

C’est Search engine land qui nous offre ce grand tableau. Plus inutile que vraiment impressionnant. Mais il y a une continuité dans l’ouvrage, donc on apprécie !
Il vaut voir cela comme un hommage aux ancres du MIT, du 9ème étage, ceux qui ont travaillé à l’intelligence artificielle et fait de l’ordinateur ce qu’il est. Une blague de geek avec des vrais hackers dedans !
La liste des indicateurs SEO

Pour le BAC, c’est trop tard

Mais cela aura toujours l’avantage de motiver ou désespérer les générations futures. Et oui, le lycée, ça peut servir à quelque chose !!!

Sortir d'une pénalité Google

Sortir d'une pénalité Google

Il faut être un ami de Google avant tout

Voilà une anecdote croustillante que nous révèle Seroundtable.com. Il serait possible de sortir d’une pénalité Google en quelques jours quand d’autres attendent plusieurs mois.
Pour cela, une seule solution, inviter Google au capital de votre entreprise. Pour certains, il pourrait être plus rapide de faire participer Google au capital de leur entreprise que de renouveler des demandes de réexamens du site sur le webmastertools…
Je n’avais pas compris qu’un site Google friendly est avant tout un site ami de Google…

Thubtack a triché avec l’algorithme de Google

Voilà une petite entreprise américaine qui se trouvait en peine avec son référencement naturel. Comme beaucoup, ils se sont dit qu’ils allaient forcer un peu la main des robots du moteur de recherche pour obtenir plus de trafic…
Pour faire simple, ils ont demandé à leurs clients de leur faire un lien sur une ancre optimisée.
Patatras, ils ont croisé Google penguin. Même pas, ils sont tombés sous le coup d’une simple pénalité manuelle. C’est toujours mieux qu’une pénalité algorithmique surtout au rythme des mises à jour de Panda et de Penguin…
Sortir d'une pénalité Google

Bonne idée l’échange de liens

L’échange de liens c’est bien sauf quand on ne s’intéresse pas aux algorithmes de Google. Dommage que personne n’avait entendu parler de Penguin, des liens non-naturels, des ancres sur-optimisés. Dans leur cas, la stratégie aurait pu fonctionner car tout aurait pu ressembler à des liens naturels. Les clients font des liens vers le site qu’ils utilisent. Propre. L’erreur aura sûrement été de ne pas orchestré tout cela dans le temps et de ne pas varier les ancres. Une erreur de débutant !

On a retrouvé Matt Cutts ?!!!

L’erreur n’est peut être pas tant sur la notion d’échanges de liens car ce n’est pas vraiment le cas. Il s’agit en fait de liens satellites car chaque client était partie prenante. Le site fait de la mise en relation entre pro. Alors échange de liens, affiliation, satellites… Tout cela aurait mérité un peu de stratégie SEO avant de se lancer !
Il s’appelle comment leur référenceur ?

La communauté SEO est fachée

 

Même si l’on peut noter des nuances… On sert la soupe ou pas ?

 

Heureusement John Mueller veille

Alors avec John Mueller à la rescousse, on nous confirme que ce genre d’entente n’est pas possible du tout et que surtout, si on fait du bon travail, les équipes de Google peuvent être fiers de vous et lever très rapidement la pénalité.  

 

Un monde où le référencement naturel est plus beau

Voilà une bonne nouvelle pour finir la semaine, avec plein de justice où chacun est reconnu selon ses mérites SEO. Pour les autres, ceux qui restent coincés avec une pénalité manuelle, la morale de l’histoire sera qu’ils font un travail tellement moche que les équipes de Google ne peuvent décemment faire un geste…

 

Pour les Urls, vous êtes plutôt Url absolue ou Url relative ?

Moz et ses tableaux blancs SEO

Une occasion de se dire que l’on peut encore prendre un peu de plaisir à faire notre métier. Rien à voir avec les plateformes délocalisées où l’on crée des textes, des liens de manière industrielle. Là, on est dans le partage, dans l’expertise SEO, voilà une place privilégiée dans nos métiers du référencement naturel.

Pourquoi les Urls sont importantes pour le SEO

Nous n’aborderons pas ici la taille de l’url, la structure de l’url avec la présence ou non des catégories, sous-catégories mais la simple question de l’url utilisée pour un lien dans le site.
Pour faire un lien dans votre site, il y a plusieurs possibilités, avec ou sans rappel du domaine :

Url relative ou absolueLa question de l’Url parfaite

On peut imaginer du côté développeur que l’Url idéale est l’url la plus courte. Mais le référenceur lui, demandera l’url la plus précise soit l’url absolue.

Pourquoi utiliser des urls absolues ?

Pour éviter toute ambiguïté dans l’analyse du site par les robots. Le principal risque de l’url relative est de générer de la duplication de contenu aux yeux des robots des moteurs de recherche.
Donc la solution idéale reste l’url absolue avec une déclaration d’url canonical par page. Ainsi, plus aucun doute possible !

<link rel=”canonical”

La réponse peut sembler un peu rapide mais les indicateurs du référencement naturel sont nombreux et s’apprécient dans leur complémentarité. Alors, la vidéo de ma collègue américaine 😉 Ruth Burr Reedy est une bonne occasion de prendre en compte l’importance des urls d’un site pour son optimisation.
 

Avec les vidéos de Moz, ce qui est agréable, c’est que l’on apprend plein de choses sur le référencement naturel et c’est toujours très joli. Les principes de la scénarisation sont appliqués jusqu’au bout !
Dommage, cela reste en anglais… Un anglais technique mais en anglais quand même…

Première place sur Google grâce à Google+

Première place sur Google grâce à Google+

Google+, l’ami des référenceurs et des commerçants

Utiliser Google+ pour son SEOVoilà une histoire comme aime à les raconter Google. Un petit miracle qui ressemble à une publicité pour Chrome. Le scénario est simple, un commerçant proche de la faillite certainement à cause d’Internet. En tout cas, c’est ce que l’on dit habituellement dans ces cas là. Malgré une rancœur, le commerçant est présent sur Internet et notamment sur Google+. Il devait se dire, on sait jamais. Un peu comme la loterie ou l’ultime bouteille à la mer.

Un bug de Google peut faire un homme riche

On continue avec notre commerçant au bord de la faillite, qui se trouve en Egypte, au Caire. Il vend des climatiseurs. Et sa vie a changé le jour où son profil Google+ est devenu le premier résultat sur la requête Google.
Les effets ne se sont pas faits attendre, les clients se sont rués dans son magasin. Un peu comme un client peut parfois être manipulé par un bon résultat publicitaire sur une recherche Google. Mais dans le cas présent, il ne s’agit aucunement d’une publicité Google ou du travail de son équipe marketing, ni de son référenceur.

Même pas une technique black-hat ! Qui aurait pensé hacker Google+…

Saber el-Toony, expliquera d’ailleurs qu’il doit certainement son succès au fait d’avoir une adresse mail depuis très longtemps…
Le seul fait que l’on peut lui reconnaître est d’avoir créé un profil Google+ début mai. Comme quoi, cela peut aider ! Dans le cas de Saber el-Toony, cela a généré 6 millions de visites sur son profil !
Google+ pour otpimiser son référencement naturel

Algorithme, référencement naturel et Google+

La recette du succès pour un référencement naturel infaillible dans ce conte pour Googler, c’est avant tout un bug. Bug pas si simple à identifier car on a pu apprendre que les équipes de Google avaient souhaité s’entretenir avec Saber el-Toony afin de savoir comment il avait rempli son profil. L’histoire retiendra qu’il n’a pas eu le temps de répondre à leurs appels tant il était occupé dans sa boutique…
Mais rassurons-nous, les équipes de Google ont confirmé qu’il y avait eu une erreur d’algorithme et que tout était rentré dans l’ordre…

Votre référencement garanti avec Google

Ce magnifique conte des temps modernes nous confirme plusieurs faits incontournables pour réussir sur Internet :

  1. Etre premier sur Google semble toujours être une bonne solution.
    Comme quoi le modèle des publicités Adwords, ça peut être utile.
  2. Etre premier sur Google mais avec un mot clef de qualité.
    On aurait même tendance à dire que l’impact est plus important sur un mot clef fort et surtout pour des résultats du référencement naturel. Tant pis pour les résultats de niche ou de longue traine.
  3. Etre visible même sur des requêtes qui n’ont rien à voir avec votre activité, ça finit toujours par payer à condition que cela génère beaucoup de trafic. On retrouve une certaine philosophie qui aurait été nettoyée par Panda et Penguin…
  4. L’authorship, un indicateur qui semble pas avoir été oublié par les équipes de Google. Qui ne voudrait pas d’une balise rel=”author” avec Saber el-Toony…
Source : Search engin Land – Meet the Egyptian Repairman Who Outranked Google