Envie de vous lancer dans le e-commerce ?<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Avez-vous le bon profil pour vous lancer dans le e-commerce ?

KPMG a mené une étude sur les e-commerçants français en décembre 2013 afin de tracer le portrait du e-commerçant. Les résultats sont intéressants à plus d’un titre… Il ne s’agit pas de s’assurer de savoir si on a le bon profil, ni de confier votre avenir à des déterminismes socio-démographiques mais tout simplement de comprendre qui sont les marchands en ligne et comment ils font pour en vivre ?

La FEVAD et le e-commerce en France

Chaque année la FEVAD dresse le bilan du e-commerce. Au delà des chiffres en milliards de CA réalisés (51.1 milliards en 2013), il y une autre réalité. Un nombre important de sites e-commerce, en progression constante et pourtant un chiffre d’affaires que seulement une dizaine de sites se partagent. Un peu à l’image des richesses dans le monde, une espèce de concentration entre les mains de quelques uns… Et si on donnait les noms : Amazon, Fnac, C-Discount, e-Bay, Price Minister…

80% des sites e-commerce réalisent moins de 100 ventes par moisLe e-commerce en France c’est 138 000 boutiques en ligne

Le e-commerce c’est avant tout beaucoup de boutiques en lignes pour seulement 600 millions de transactions. Si on imaginait un rapport équitable entre le CA global du e-commerce et le nombre de boutiques, on aurait un CA par boutique supérieur à 370 000€. Mais dans les faits, nous avons plutôt un panier moyen qui baisse, autour de 85€ aujourd’hui avec 80% des sites qui ont moins de 100 ventes par mois.

Pour réussir dans le e-commerce il faut…

A quoi ressemble un e-commerçant ?On mettra immédiatement de côté les préjugés sexistes selon lesquels les femmes créent leurs boutiques de bijoux artisanaux. En fait, ce sont les hommes. Les femmes ne représentant que 35% des marchands en ligne. Encore un sport de mecs…
Le e-commerçant est un rural, ce qui peut se déduire par la nécessité de gérer sereinement la logistique sur une phase de démarrage. Évidemment, cela génère des contraintes comme les délais de livraison si le premier bureau de poste n’est pas dans le village ou si celui-ci est très isolé… On peut aussi y voir la difficulté de trouver un emploi en zone semi-rurale et loin des agglomérations. Le e-commerce, c’est aussi un choix de vie, qui se pose après des expériences professionnelles souvent en tant que salarié.

Où vivent les e-commerçants ?Les domaines porteurs pour le e-commerce

La grande époque du hightech semble passée ou du moins désormais entre les mains des grands distributeurs. Bienvenue dans l’ère du confort à la maison et à la consommation de loisirs. Traduction, les marchés de niche ont le vent en poupe !
Les domaines qui portent le e-commerce en 2013 sont la santé, la culture, le sport, la maison et la mode.

Les tendances marketing pour le e-commerce

L’opportunité des market places se confirme. 32% pour des e-commerçants vendent sur les places de marché avec un attrait particulier pour les places de marché françaises… C-discount, Price Minister, La Fnac et Le Bon Coin pour les français amateurs de petites annonces.
Quels canaux de vente pour le e-commerce ?Pour les tendances à surveiller, on notera l’importance du Web to Store ou ROPO (Research Online and Purchase Offline). Le e-commerce n’est plus l’ennemi ou la perte du commerce traditionnel. Il serait devenu son allié en permettant d’offrir plus de services aux clients (Découverte et vente asynchrone, Retrait des achats plus rapide, Conseil du vendeur…). N’oublions pas au passage l’importance du mobile, certains marchands voient dès aujourd’hui des ventes sur le site représentant déjà 5% des transactions via un smartphone.
Comme on dit, maintenant, c’est à vous de vous lancer ou non !
Et n’oubliez pas, toute notre équipe est là pour vous accompagner dans vos projets e-commerce ! :Contacter Internet Communication

La délégation e-commerce, une bonne idée<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Le magasin physique incontournable sur le webSe lancer dans le e-commerce sans oublier son métier de commerçant

Nous touchons ici une véritable problématique connue pour tous les marchands qui se sont lancés un jour dans le e-commerce. A savoir devenir webmaster, référenceur, community manager, traffic manager… pour s’assurer avant tout de bien gérer sa boutique en ligne
A ça plusieurs hypothèses qui justifient le comportement de ces nouveaux marchands.

L’écosystème du e-commerce reste opaque

Avant tout les zones d’ombres d’Internet qui créent évidemment des craintes. Ces zones d’ombre sont bien évidemment entretenues par les professionnels du secteur : tout le pouvoir aux sachants !
Mais les temps ont changé et les espaces de partage d’expériences permettent d’apprendre tout seul. Ce qui constitue évidemment un risque important également.
Créer sa boutique en ligne et développer les ventes se situent à la croisée de plusieurs chemins et donc de multiples savoir-faire sont à mobiliser… Mais de nombreux marchands y parviennent en multipliant les efforts. Ce qui est louable sur une phase de création mais périlleux pour le projet de boutique…

Le mythe d’un succès démarré au fond du garage

Un projet presque gratuit, juste de la matière grise bien entretenue et mise à profit dans un environnement totalement dématérialisé. Sauf que pour envoyer 1 milliard de paquets comme Amazon, il va falloir penser logistique… On parle souvent des échecs par manque de clients mais le contraire est tout aussi dangereux…

Lancer sa boutique en ligne sans boutique

La perfection du e-commerce conduit de nombreux marchands à limiter les investissements sur la phase de création. Ce qui les amène à pouvoir vendre avant d’avoir une boutique et même à bénéficier d’une clientèle qui n’est pas la leur… Bienvenue dans le monde merveilleux des places de marché.
Solution idéale pour tester un nouveau produit, un nouveau canal de vente mais qui a un coût. Le retour vers l’ouverture d’une boutique se justifie de lui même dans une stratégie d’acquisition/fidélisation de clients.

Pour se lancer dans le eCommerceProposer en ligne les produits vendus en magasin

La renaissance vient de l’incontournable drive… La grande distribution est maintenant bien en scène. Il faut faire avec… Le retour du click ans mortar que l’on a dit mille fois morts se fait par le supermarché. En effet, l’avantage des boutiques physiques est d’avoir des clients et de simplement leur proposer des services en plus via le e-commerce. De plus, ils apportent une réponse sérieuse à la problématique de la livraison.

Comment se lancer dans le commerce en ligne

Si la délégation e-commerce n’a pas rencontré le succès attendu cela tient autant au manque de maturité du e-commerce qui a mis du temps à s’installer en tant que secteur économique avec des acteurs reconnus.

Pourtant la délégation e-commerce représente des avantages indéniables

  • – Se concentrer sur son métier et gagner ainsi du temps sur le lancement de projet de boutique en ligne
  • – Définir une relation contractuelle pouvant fonctionner sur plusieurs modèles économiques, du paiement au résultat aux abonnements
  • – Se lancer dans le e-commerce en minimisant les risques
  • – Mettre en place une équipe de travail pérenne

Pour tenter l’expérience de la délégation e-commerce

Internet Communication propose d’accompagner des commerçants vers la vente en ligne via une délégation de gestion de boutique en ligne. Internet Communication apporte l’expertise du marché, des stratégies de vente en ligne, la création de la boutique et la gestion des campagnes de visibilité. Au marchand d’apporter les produits et la logistique.
Pour en savoir plus, contactez-nous :Contacter Internet Communication