Orthographe française
Réforme de l'orthographe et référencement naturel<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Des réformes ou mises à jour même pour l’orthographe

Nous sommes beaucoup plus habitués à la logique de mise à jour de l’algorithme de Google, la suppression d’outils, d’informations voire l’amélioration des services de Google dans le meilleur des cas. Mais là, c’est sur nos métiers de référenceurs que plane le vent de panique.
Notre savoir-faire qui date tout de même de 1998 si on ne s’intéresse qu’à Google, va être remis en cause uniquement sur la simple décision de simplifier la langue française. Et cette merveilleuse idée vient de l’académie française qui a potassé sur le sujet pendant 20 ans. Comme quoi, il existe encore des jobs où le niveau de performance n’est que secondaire dans le travail réalisé…
Donc on oublie les accents circonflexes, les traits d’union et on ajoute quelques simplifications.

Orthographe, mots clefs et optimisation SEO

La simplification de l’orthographe ça veut dire avant tout des nouveaux mots voire des mots mal orthographiés qui par le passé nous permettaient de ranker. Aujourd’hui, la généralisation de certains usages pourrait faire chuter l’exception, la rareté de l’exact match sur nos plus belles ancres !
Avec cette réforme de l’orthographe c’est l’expérience utilisateur qui devient incontournable, voilà le langage naturel qui va détrôner les mots clefs les plus concurrentiels. La fin de la longue traîne est confirmée par l’académie française.
Mais un dernier espoir demeure, c’est la segmentation ou une meilleure prise en compte des personas. En effet, on voit d’ici les réfractaires, les réactionnaires de l’orthographe continuer à écrire comme en 1990… Et ces segments de population ne pourraient-ils pas correspondre à des usages voire des CSP identifiés :

  1. Cadres supérieurs, professions libérales, professions juridiques… = Mots clef ante-réforme
  2. Classes moyennes, métiers de la culture, de l’éducation, du social = Mots clef post-réforme
  3. Prolétaires et niveaux d’études très bas = Fautes d’orthographes variées avec ou sans réforme

A vérifier tout de même…

Liste des mots clés à optimiser post-réforme de l’orthographe

Ce sont 2400 mots qui vont être modifiés par cette nouvelle règle de simplification. On notait déjà que Google observait 25% de nouvelles requêtes chaque jour. On imagine les résultats dans les prochaines années, quand la génération 2015-2016 va sortit de CP.
Pour retrouver le texte de la réforme : Académie Française

Cette mesure concerne en particulier :
– des noms fortement ancrés dans l’usage, formés ou non d’un élément verbal suivi d’un élément nominal, tels que : croquemitaine, portemine, piquenique ou encore : quotepart, terreplein ;
– des noms formés avec les éléments prépositifscontre, entre : on écrira à contrecourant (comme àcontresens), s’entraimer (comme s’entraider) ;
– des mots formés au moyen de préfixes latins : extra,
intra ultra, infra, supra. On écrira extraconjugal (commeextraordinaire) ;
– des mots formés à partir d’onomatopées ousimilaires : blabla, tamtam, etc. ;
– des mots composés d’origine latine ou étrangère,bien implantés dans l’usage et n’ayant pas valeur decitation : cowboy, weekend, statuquo, vademecum ;
– les nombreux mots composés sur thèmes « savants »(en particulier en o-), déjà très souvent écrits sans trait d’union, et dans lesquels on privilégiera à l’avenir lesgraphies du type : autovaccin, cirrocumulus,électroménager, etc.

Les fautes de frappe sont d’origine, on sent bien que leur scribe fatigue… Je vous révèle également le titre du document qui est aussi un petit plaisir : Microsoft Word – Rectifications – rectifications_1990 Publicité camouflée ?

Le moteur de recherche des mots qui peuvent changer d’orthographe : Renouvo
Je vous donne juste l’exemple du W pour faire vite :

  1. wallaby nm, des wallabys, B2
  2. water nm, des waters, B2
  3. wattman nm, des wattmans, A4
  4. weekend nm, des weekends, A4, B2
  5. whisky nm, des whiskys, B2

Et qu’en pensent les internautes des mots clefs ?

Il semblerait que les Internautes sont pour un grand nombre, déjà des pratiquants convaincus de la réforme de l’orthographe. La preuve en image sur la base de la complétion des recherches Google :

Le week-end est déjà adopté

Orthographe et mots clefs

Maîtresse fait l’unanimité dans sa polysémie :

mots clefs sans accents

Coût a beaucoup perdu de sa valeur sans chapeau :

Accent ou sans accentA Paris déjà on disait déjà Ognon :

Ognonsansi
Entre nous, tant que nous pouvons garder notre accent toulousain, la réforme, on s’y fera. On a réussi à affronter toutes les fautes d’orthographes possibles, les erreurs de saisie sur mobile, les sms… Alors quelques accents et traits d’unions, cela ne fera que relancer le business. Tant pis pour les noms de domaine avec accent, ils devraient disparaître sous peu, non ?
D’ailleurs, si vous optimisez sur des expressions à accents ou tirets, nous pouvons vous aider ! 😉

Mots clés 2015, le moteur de recherche Qwant<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Top des recherches 2015

Puisqu’il y a une vie en dehors de Google, nous avons un plaisir certain à présenter les résultats des autres moteurs de recherche qui font le web aujourd’hui. Et surtout, ce qui fait l’actualité des internautes et comment ils en parlent. En 2016, on ne parlera plus de mots clefs exacts mais bien de sémantiques… enfin, cela risque de prendre un peu plus de temps quand-même ! Surtout sur des gros moteurs comme Google qui peinent à nettoyer leurs serps malgré les apparences. Il n’est pas rare de voir des résultats bourrinés et passés de date en première page de Google

Classement par catégories

Qwant propose donc un résultat par thème, de l’actualité au e-commerce en passant par le sport, musique, politique, people, buzz, info et voyages…
Pour faire une analyse à l’emporte pièces, on pourra s’étonner que les utilisateurs de Qwant soient aussi rugby et hommes politiques de Gauche. On ira pas jusqu’à un classement des tendances politiques par moteurs de recherche, les marketeurs segmentent assez les internautes en fonction de leurs navigateurs, OS et supports de connexion (device). Notre pseudo-analyse politique se trouve de toute façon face à un mur dès que l’on aborde la catégorie média…

Qwant 2015

e-commerce sur Qwant

Pour les ventes en ligne, on notera l’importance du C2C à l’image de l’ensemble du web. Etre sur le bon coin est une stratégie à considérer sérieusement, c’est en tout cas être dans le top 10 avec Pôle emploi et la météo…
Les sites incontournables du e-commerce pour l’utilisateur de Qwant seront donc Amazon, Fnac, eBay et Darty…
On ne nous ôtera pas de l’esprit qu’il y a quand même une communauté Qwant avec ses spécificités si l’on compare aux autres moteurs.
Dans tous les cas, si vous êtes à la recherche d’une nouvelle visibilité, pensez à analyser vos positions sur Qwant. Et pour vos usages personnels, n’oubliez pas les différents outils de Qwant et notamment le moteur de recherche pour enfants. Un espace trop largement délaissé par les entreprises du web et par les écoles.

Les mots clefs 2015 chez Google<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Quels sont les mots clefs à utiliser pour la recherche Google ?

Il nous est proposé via le Blog officiel toute une série de supports plus graphiques les uns que les autres, enfin presque. L’idée est avant tout de revisiter 2015 sous l’angle des événements marquants et non sous l’angle de la recherche pure.
Mots clefs 2015 google

Vers la fin des mots clefs dans la recherche

On regrette l’époque où de manière très simple, Google nous proposait les 50 mots clefs et expressions les plus saisies sur son moteur de recherche, la liste des principales questions, les villes plus recherchées… Mais tout cela, c’était avant Panda, Pingouin, Colibri, Pigeon…
La présentation est aujourd’hui vue sous l’angle de la communication, alors Google présente les 18 principaux événements : actualités, chansons, chanteurs… La recherche est également proposée pour l’ensemble du web ou par pays, dernier niveau de précision. Mais en fait, ce rapport n’est qu’une mise en forme un peu léchée d’un vulgaire rapport Google trends. Il n’y a vraiment pas de quoi attendre sa publication pour revoir la stratégie.

 La recherche 2015, c’est aussi un ensemble de bonnes questions

Etant habitué aux indices laissés par Google voire des tests cachés, on pourrait sans hésitation voir dans cette présentation ce qui préfigure la recherche de demain. Finie l’optimisation sur les mots clefs, seul compte le service rendu. Car la recherche ne concernera bientôt plus que les smartphones, nos futurs assistants personnels. Et dans ce cas, les seules réponses attendues sont des réponses à nos questions pratiques au quotidien. L’Internaute n’est plus dans la découverte.
Les moteurs de recherche seront relégués à leur fonction première, une exploration intelligente des bases de données…
N’oublions pas que les seules priorités revendiquées par Google en 2016 sont le mobile et AMP, son projet d’accélération de l’Internet mobile. Notre métier est évidemment passionnant car il est en mouvement permanent, donc profitons des changements qui continuent à faire du référencement naturel un espace d’exploration et de tests infini.

Moteurs de recherche, le top des mots clefs pour 2015<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Yahoo : les meilleurs mots clefs 2015

Avec Yahoo c’est une présentation faite sur Tumblr avec toutes les informations à retenir pour faire le bilan de l’année. On y retrouve évidemment les principales tendances, les mots clefs mais aussi les images de Flickr.
Mots clefs 2015 Yahoo

Bing, les mots clefs pour 2015

Chez Bing on offre un classement plus thématique, les personnalités, les reportages, nouvelles scientifiques… Comme quoi, les utilisateurs de Bing ne sont pas si différents des autres…
Mots clefs 2015 chez Bing
Et pour les médias sociaux, nous avons déjà Twitter, Instagram, Tumblr et Youtube

Twitter, ce qu’il fallait avoir vu

Twitter 2015, c’est certainement mieux fait que par le passé. On a une exploration par tendances, les plus retweetés, nouvelles voix, etc.

Top de Twiter en 2015Une année sur Facebook

Et on continue le jeu des présentations faites sur d’autres plateformes, Yahoo sur Tumblr et Facebook sur Vimeo !

2015 sur Tumblr

Il faudra avouer que la présentation n’est pas des plus évidentes, sans même parler d’identifier la source de cette info. Il y a des bilans qui se font dans l’entre-soi… Une année sur Tumblr c’est avant tout des Gifs évidemment !

2015 sur Tumblr

YouTubeRewind 2015

Voilà une année qui se veut sous le signe de la musique et de la danse. On oublie les vidéos virales et les nouveaux comiques et Youtubers qui font des scores, de l’argent, des vrais marketeurs. Le classement des Youtubers français c’est un peu le prix du e-commerce ou du web-marketing, les costards en moins. Bof, et c’est sans les petits fours…

Instagram 2015

Instagram avec les personnalités, les lieux, etc les plus likés…

Bon, on attend Google et on ne sait pas vraiment pourquoi. Les mots clefs, il me semble qu’on les connait, les mots clefs qui nous intéresseraient, cela fait maintenant longtemps qu’il nous les cache. Avec tout ça, j’ai hâte de passer à 2016 avec plein de nouveaux projets et un espoir que nos centres d’intérêts sur Internet s’envolent un peu…

Mots clefs et psychologie de l'Internaute<span class="rmp-archive-results-widget rmp-archive-results-widget--not-rated"><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i><i class=" rmp-icon rmp-icon--ratings rmp-icon--star "></i> <span>0 (0)</span></span>

Comprendre les mots clés de vos clients

La base de la segmentation pour le référencement naturel se fait au niveau du registre du discours, à savoir les mots clefs utilisés. A partir de l’analyse des mots clés, on peut identifier nos cibles et mieux comprendre leurs besoins pour y répondre.
Avant de se lancer dans une analyse linguistique ou psychologisante, il faut définir notre besoin pour mieux cibler nos clients. Pour cela, il nous faut connaître les expressions utilisées lors d’une recherche et la composition de ces expressions :

  1. Nombre de mots clefs dans l’expression : 2, 3, 4 ou plus
  2. Mots clefs associés ou phraséologie
  3. Formes interrogatives
  4. Etc.

Les consignes de Google au niveau de l’expression clef

Pour le référencement naturel, Google est assez clair car il ne donnera pas d’information.

Pas de mots clefs = Pas d’optimisation !

Mais si on s’intéresse de plus près à son algorithme et aux différentes mises à jour, on pourra déceler quelques indications. De Caféine à Colibri voire Pigeon, il est toujours question de mots clés. C’est d’ailleurs le principe du moteur de recherche.
Google instant ou complétion des requêtes
On fera attention aux mots clefs trop concurrentiels, trop spammy, trop présents, trop identiques… pas assez naturels. C’est d’ailleurs le sens de la mise à jour Colibri qui s’intéressait à l’expression de l’Internaute. Même Google aurait besoin de mieux comprendre les utilisateurs de son moteur.

Comment connaître les requêtes des Internautes dans les moteurs de recherche

Il y a plusieurs solutions, regarder du côté des outils de Google (Trends, Keywords tools d’Adwords), de Bing (autre Keywords tools ) voire la complétion (Ubersuggest). Et sinon, on peut s’intéresser aux expériences faites sur les utilisateurs à l’image des études d’eyes tracking. C’est ce que fait Blue Nile Research.

Est-ce que les Internautes préfèrent des requêtes exactes ou partielles ?

C’est le débat que nous avions eu avec la mise en place de Google instant, à savoir la complétion des requêtes en fonction des usages des Internautes. Est-ce que les Internautes préfèrent :

  1. Une requête par association de mots clefs : mot clef 1 + mot clef 2 (On retrouve ici les utilisateurs d’Alta vista 😉 …)
  2. Se laisser guider par Google : la complétion
  3. Aller jusqu’au bout de leur idée afin de perdre le moins de temps possible

Requêtes courtes ou longuesSi un 50/50 comme ici ne donne pas de matière à interprétation. On notera tout de même que la majorité des requêtes se fait sur un ou deux mots. Ce qui ne veut pas dire que les requêtes longues et autre longue traîne ne sont pas celles qui progressent le plus comme nous le constations en 2009 avec le concept de syntagme élaboré par les équipes de Google.

2 mots par requête

Est-ce que les Internautes questionnent leur moteur de recherche ?

Le développement des assistants personnels induit des changements dans les comportements des Internautes. Ainsi, interroger un moteur de recherche comme on interrogerait un ami devient de plus en plus courant. 27% des utilisateurs des moteurs de recherche préféreraient poser une question à Google plutôt que de rechercher comme au 20ème siècle dans son index.

 Quelles sont les formes interrogatives préférées par les Internautes ?

On voit ici que les principales questions tournent autour du :

  1. Comment
  2. Pourquoi
  3. Lequel
  4. Quel

Ce qui conforte les recommandations de Matt Cutts, qui insistait toujours sur la notion de service rendu. Quand les Internautes utilisent un moteur de recherche c’est qu’ils expriment un besoin, qu’ils recherchent une réponse. Et ce point là devrait être intégré pleinement à toute stratégie de mots clefs.
Cette approche corrobore les positionnements webmarketing du moment, entre approche produit, approche client, nous devons aujourd’hui travailler sur les usages.
Le comment et le pourquoi sont de très bonnes questions pour marketer un produit.